2 min de lecture Nucléaire

Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, les autorités russes nient toujours les conséquences

REPLAY - Près de la zone frontière avec l'Ukraine, les subventions accordées aux victimes ont même été supprimées.

Marc-Olivier Fogiel RTL Monde Marc-Olivier Fogiel & Correspondants RTL à l'étranger
>
Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, les autorités russes nient toujours les conséquences Durée : | Date : La page de l'émission
Micro RTL générique
Quentin Vinet

Ce mardi 26 avril marquera les 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl qui a eu lieu le 26 avril 1986. Cet accident d'une ampleur sans précédent a encore des conséquences dramatiques aujourd'hui. Ainsi, depuis 30 ans, des hommes et des femmes prennent chaque jour des médicaments à cause des fuites radioactives provoquées par la catastrophe. Sauf que cette année, pour faire des économies, la Russie a décidé de couper les subventions aux victimes. 

Dans la région de Briansk, près de la frontière avec l'Ukraine, à environ 200 kilomètres de Tchernobyl, la population vit encore dans des zones d'évacuation gravement touchées par le nuage radioactif. Pourtant, les autorités nient le problème et continuent de dire que la zone est saine. Mais un survivant de la catastrophe montre les nombreux médicaments qu'il doit prendre et raconte : "Tout ça me coûte 1.400 roubles, l'équivalent de 20 euros et ma retraite c'est 4.000 roubles." Alors pour se nourrir, il est obligé de faire pousser des fruits et légumes sur sa terre... Gorgée de radiations.

À écouter également dans RTL Monde

- Destination le Pays-de-Galles où la France et la Grande-Bretagne ont participé cette semaine à un grand exercice militaire destiné à mettre au point une force expéditionnaire unique. Mais si les deux pays sont des Nations leaders dans le domaine de la défense en Europe, ils ont chacun leurs spécificité et ce n'est pas facile de passer outre pour travailler de concert.

À lire aussi
Deux personnes se recueillent devant un mémorial, huit ans après le tsunami et l'accident nucléaire de Fukushima. Japon
Fukushima : 8 ans après, les travaux de décontamination loin d'être achevés

- L'Argentine a fait son retour cette semaine sur les marchés de capitaux - cela faisait 15 ans que ce n'était pas arrivé - pour régler une vieille dette de 2001, au moment de la faillite. Cela illustre bien la politique menée par le nouveau président de centre-droit, Mauricio Macri. Depuis son élection en décembre, il tente de faire rentrer l'économie dans le rang. Du coup les prix augmentent. Certains Argentins comprennent cette politique, et d'autres s'en accommodent.

- Cela fera un an, lundi 25 avril, que la terre a tremblé au Népal. Un violent séisme de magnitude 7,8 avec un bilan extrêmement lourd : au moins 8.000 morts, dont 10 français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nucléaire Russie Catastrophe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782970465
Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, les autorités russes nient toujours les conséquences
Trente ans après la catastrophe de Tchernobyl, les autorités russes nient toujours les conséquences
REPLAY - Près de la zone frontière avec l'Ukraine, les subventions accordées aux victimes ont même été supprimées.
https://www.rtl.fr/actu/international/trente-ans-apres-la-catastrophe-de-tchernobyl-les-autorites-russes-nient-toujours-les-consequences-7782970465
2016-04-24 19:36:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9e0bqIBhu85DK3S5TPqySA/330v220-2/online/image/2015/0921/7779799280_philippe-robuchon.jpg