1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Syrie : Vladimir Poutine et David Cameron relancent des pourparlers de paix
1 min de lecture

Syrie : Vladimir Poutine et David Cameron relancent des pourparlers de paix

Vladimir Poutine et David Cameron ont décidé de relancer les pourparlers afin de trouver un moyen de ramener la paix an Syrie.

Vladimir Poutine le 5 mars 2015 (archives).
Vladimir Poutine le 5 mars 2015 (archives).
Crédit : SERGEI KARPUKHIN / POOL / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Premier ministre britannique David Cameron et le président russe Vladimir Poutine sont d'accord pour relancer des pourparlers de paix sur la Syrie, a annoncé lundi Downing Street. À l'occasion d'un appel du président russe à David Cameron pour le féliciter de sa réélection, les deux dirigeants ont convenu que les pourparlers sur la Syrie devaient reprendre, a indiqué une porte-parole du Premier ministre britannique. 

Les précédentes négociations de paix ont échoué à résoudre la guerre civile en Syrie qui a fait 220.000 morts en 4 ans et vu les jihadistes de l'État islamique (EI) s'emparer de larges pans de l'Irak et de la Syrie

D'accord sur la Syrie, pas sur l'Ukraine

"Les deux dirigeants sont d'accord pour dire qu'il est dans l'intérêt à la fois du Royaume-Uni et de la Russie d'aider à trouver une solution à la guerre civile en Syrie, et en particulier d'arrêter la montée de l'ISIL", un autre terme pour désigner l'EI, a ajouté la porte-parole. "Ils ont convenu que leurs conseillers en sécurité respectifs devraient se rencontrer pour relancer les pourparlers sur le conflit syrien". 

Les deux dirigeants ont également évoqué l'Ukraine, où les combats entre forces gouvernementales et séparatistes pro-russes ont fait des milliers de morts. David Cameron a dit que lui et Vladimir Poutine "continueraient à avoir de profondes divergences" au sujet de ce conflit, dans lequel la Russie dément soutenir les séparatistes en leur fournissant armes et troupes. 

À lire aussi

Le chef du gouvernement britannique, réélu en mai, a déclaré que la priorité était le respect des accord de paix conclus en février à Minsk. Les deux pays "pourraient trouver d'autres sujets sur lesquels ils pourraient travailler ensemble dans des domaines d'intérêt commun" dans les années à venir, selon le porte-parole. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/