1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Syrie : l'opposition en exil salue la position de la France
1 min de lecture

Syrie : l'opposition en exil salue la position de la France

Pour l'opposition, la seule solution au conflit est le départ de Bachar al-Assad.

Le président syrien Bachar al-Assad, s'est exprimé après les attentats qui ont fait au moins 128 morts à Paris.
Le président syrien Bachar al-Assad, s'est exprimé après les attentats qui ont fait au moins 128 morts à Paris.
Crédit : AFP / JOSEPH EID
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le chef de l'opposition syrienne en exil, Khaled Khoja, a salué dimanche la position "exemplaire" de Paris sur la Syrie. "La Coalition nationale des forces de la révolution et de l'opposition syrienne salue chaleureusement la position de fermeté exprimée par la France vis-à-vis de la cause du peuple syrien et de son aspiration à un Etat civil démocratique", a écrit M. Khoja dans une lettre adressée au président François Hollande, au Premier ministre, Manuel Valls, et au chef de la diplomatie, Laurent Fabius.

"Cette aspiration nécessite impérativement le départ du régime dictatorial de Bachar al-Assad. De ce point de vue, la position de la France a toujours été exemplaire et votre pays s'est constamment tenu au côté du peuple syrien, contre toute tentative de réhabilitation sous de faux prétextes du régime en place à Damas", poursuit-il.

Pour Paris, Assad ne peut pas faire partie de la solution

Le voyage la semaine dernière de quatre parlementaires français en Syrie et leur rencontre avec le président Assad, qualifié de "boucher" par Paris, a suscité la controverse et relancé le débat montant en Europe sur l'opportunité de reprendre langue avec le régime de Damas.

"Ceux qui prétendent aujourd'hui coopérer avec le régime syrien pour lutter contre le terrorisme ne parviendront qu'à accentuer ce phénomène", écrit M. Khoja, fustigeant "les tentatives de certains milieux, en France et en Europe, de déformer la réalité de la situation en Syrie et au Moyen orient".

À écouter aussi

Paris, qui a reconnu la Coalition nationale syrienne comme interlocuteur légitime, répète qu'Assad ne peut pas faire partie d'une solution à la tragédie syrienne.

La guerre en Syrie, qui va entrer dans sa cinquième année, a fait plus de 210.000 morts et des millions de réfugiés. L'opposition syrienne est faible et divisée, et sur le terrain les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont pris l'ascendant. Toutes les tentatives de résoudre la crise syrienne ont jusqu'ici échoué.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.