1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Serge Atlaoui : les diplomates auprès des condamnés à mort en Indonésie
2 min de lecture

Serge Atlaoui : les diplomates auprès des condamnés à mort en Indonésie

Les diplomates des pays concernés ont été invités par les autorités indonésiennes à se rendre ce week-end à "l'Alcatraz indonésien", où des détenus dans le couloir de la mort attendent d'être fusillés prochainement.

Le Français Serge Atlaoui et son avocate indonésienne Nancy Yuliana Sanjoto lors d'une audience le 1er avril 2015.
Le Français Serge Atlaoui et son avocate indonésienne Nancy Yuliana Sanjoto lors d'une audience le 1er avril 2015.
Crédit : ROMEO GACAD / AFP
Cécile De Sèze & AFP

L'Indonésie reste sourde aux vives protestations internationales contre les exécutions imminentes qui se préparent, dont celle du Français Serge Atlaoui. Les diplomates des pays concernés ont été invités par les autorités indonésiennes à se rendre ce week-end au complexe pénitentiaire de Nusakambangan, "l'Alcatraz indonésien", où des détenus attendent d'être fusillés dans le couloir de la mort. 

Après avoir annoncé la veille que l'ordre avait été donné de préparer l'exécution de dix détenus, pour l'essentiel des étrangers dont la demande de grâce présidentielle a été rejetée, le parquet général a indiqué vendredi qu'il attendait toujours une décision de la Cour suprême concernant l'ultime recours d'un Indonésien condamné à la peine de mort. Les exécutions seront notifiées aux condamnés au minimum 72 heures au préalable

Alors que le président indonésien, Joko Widodo, intransigeant sur les exécutions de condamnés à mort pour drogue, est resté sourd aux appels à la clémence réitérés notamment par la France et l'Australie, les pressions diplomatiques se sont poursuivies vendredi. "La France a tout fait, fait tout et fait le maximum pour empêcher" l'exécution de Serge Atlaoui "et c'est le sens des actions de la diplomatie jusqu'à la dernière minute", a déclaré Manuel Valls. 

Un "traitement expéditif" du procès de Serge Atlaoui

L'Union européenne est "totalement opposée à la peine de mort", avait déclaré jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk, en marge d'un sommet à Bruxelles, soulignant que "cela ne peut pas être une réponse au trafic de drogue". 

À lire aussi

Âgé de 51 ans, le Français affirme qu'il n'a fait qu'installer des machines industrielles dans ce qu'il croyait être une usine d'acrylique, et qui abritait  en réalité une fabrique clandestine d'ecstasy. Dans une lettre adressée jeudi à son homologue indonésienne, Laurent Fabius a dénoncé le fait que Serge Atlaoui n'ait "pas bénéficié du plein exercice de ses droits", "du fait de graves dysfonctionnements de la justice indonésienne". 

Il a été victime d'un "traitement expéditif" et a été "condamné à mort par une décision qui comporte des affirmations erronées", a déploré le ministre français, réclamant à nouveau un "geste de clémence" pour le condamné. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/