2 min de lecture Liban

Saad Hariri, Hamlet au pays du cèdre

PORTRAIT - Il est au cœur d'une crise inquiétante entre Téhéran et Ryad. Saad Hariri est de retour au Liban mercredi 22 novembre.

CHOQUET_245x300 L'Homme du jour Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Saad Hariri, Hamlet au pays du cèdre Crédit Image : ANWAR AMRO / AFP | Crédit Média : Isabelle Choquet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet et La rédaction numérique de RTL

C'est une histoire de meurtre, d'honneur et d'argent. Hamlet au pays du cèdre. Le drame se noue le 14 février 2005. Ce jour-là, le père de Saad, Rafic Hariri, est tué dans l'explosion d'une voiture piégée. La foule acclame Bahaa, le fils aîné, mais Bahaa est le mal-aimé de la famille. Sale caractère, brusque, cassant... On le tient pour responsable de la mort du plus jeune frère, tué en 1990 alors qu'ils faisaient la course en Porsche tous les deux dans les rues de Boston.

C'est donc le cadet, Saad, qui est choisi pour succéder au patriarche. Un peu malgré lui.  Et sous la pression du roi Abdallah d'Arabie Saoudite et de Jacques Chirac, grand ami du Premier ministre assassiné. Saad n'a que 35 ans, un diplôme d'économie de l'université de Georgetown et une réputation de gentil play-boy. Mais il a un nom : Hariri. 

Il n'est pas si simple de reprendre le flambeau. Drame shakespearien mais choix cornélien entre la vengeance personnelle et le le bien public. Saad est obligé de composer avec le Hezbollah, suspect numéro un de l'assassinat de son père. L'allié saoudien lui impose même un voyage à Damas où il doit embrasser Bachar al Assad. L'une des nombreuses couleuvres qu'il devra avaler

À lire aussi
Le combat d'un mère pour récupérer ses filles enlevées au Liban Liban
Le combat d'une mère pour retrouver ses filles enlevées au Liban par leur père

Un héritier sans envergure

Ses opposants parlent d'un Premier ministre télécommandé, à la botte de Ryad. Rafic Hariri était un self made man charismatique, Saad apparaît comme un héritier sans envergure. Au début, il reçoit ses visiteurs avec un portrait de son père posé près de lui. On se moque de son arabe hésitant, lui qui passe le plus clair des son temps à l'étranger. En Suisse pour le ski, en Sardaigne pour le soleil. En France, dont il a pris la nationalité, et en Arabie où il est né. L'Arabie, où vivent sa femme et ses trois enfants. L'Arabie, où son père a fait fortune. 

Fortune dont il a aussi hérité, en partie. Un empire immense : des sociétés immobilières, des médias comme Future TV et puis Saudi Oger, ex-filiale d'un groupe français rachetée par Rafic Hariri, qui en a fait un géant du BTP.

Aujourd'hui, le géant est à terre, car l'Arabie n'a plus les fonds pour financer de grands travaux. Saad a dû licencier à tour de bras, les salaires n'ont pas été payés pendant des mois. Il doit près de 15 millions d'euros à ses 240 salariés français. 15 millions, pour une fortune personnelle estimé à plus d'un milliard de dollars. Va-t-il piocher dans sa cassette ? Ça, c'est du Molière.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Liban Arabie Saoudite France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791089774
Saad Hariri, Hamlet au pays du cèdre
Saad Hariri, Hamlet au pays du cèdre
PORTRAIT - Il est au cœur d'une crise inquiétante entre Téhéran et Ryad. Saad Hariri est de retour au Liban mercredi 22 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/international/saad-hariri-hamlet-au-pays-du-cedre-7791089774
2017-11-22 19:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/FxSZu9rLVE5EdOBV5aDEcg/330v220-2/online/image/2017/1104/7790802402_saad-hariri-le-premier-ministre-libanais.jpg