2 min de lecture Russie

Révolution russe de 1917 : la faillite des libéraux

OCTOBRE RUSSE (2/5) - Pendant cinq jours, l'historien Fabrice d'Almeida explique au micro de RTL pourquoi et comment a éclaté la révolution russe de 1917.

Fabrice D'Almeida La Révolution Russe sur RTL Fabrice D'Almeida
>
La révolution russe d'octobre 1917 : la faillite des libéraux Crédit Image : AFP | Crédit Média : Fabrice d'Almeida | Durée : | Date : La page de l'émission
Fabrice D'Almeida
Fabrice D'Almeida et La rédaction numérique de RTL

En tête du cortège, des femmes à cheval écartent les badauds et assurent le service d’ordre. Puis viennent les manifestantes, qui marchent d’un bon pas. Quelques hommes, soldats ou ouvriers, se sont joints à elle. Tout le monde est chaudement vêtu, et les femmes portent des foulards, plus rarement des chapeaux, car le temps est froid en ce 1er avril 1917. Dressées sur la plateforme d’un petit camion, au milieu des dizaines de milliers de marcheurs, se tiennent les deux féministes les plus connues de Russie, Madame Shishkina et Madame Figner. Shishkina a été la première gynécologue de Russie et elle préside la ligue féministe. C’est elle qui a eu l’idée de ce rassemblement pour demander le droit de vote pour les femmes.

Très déterminée, cette masse se rend devant le palais de Tauride, où se trouve le gouvernement provisoire, mis en place après la Révolution de février. Son chef, le prince Lvov, reçoit une délégation des manifestants et, au terme d’une longue négociation, prend l’engagement que les femmes de plus de 20 ans auront bien le droit de voter pour désigner l’assemblée constituante.

Ses adversaires disaient de Lvov qu’il était gentil avec tout le monde mais qu’il ne faisait rien. En réalité, c’est tout le contraire. Son gouvernement provisoire a instauré les libertés civiles et politiques en Russie après la révolution de février. En ce sens, il a été vraiment libéral. Et il a ainsi donné aux femmes russes des droits dont ne jouissent à cette époque ni les Françaises, ni les Anglaises, ni les Allemandes ou les Américaines. Les militantes obtiennent même la création de deux bataillons armés, l’un envoyé sur le front, l’autre posté au palais d’hiver à Petrograd pour le garder et servir d’inspiration pour les jeunes femmes. Mais le gouvernement provisoire est instable.

À lire aussi
Le drapeau israélien (illustration) diplomatie
Syrie : que s'est-il passé entre la Russie et Israël dans la province de Lattaquié ?

Une révolution en panne

Le prince Lvov est critiqué à cause de la désorganisation économique. Il ne parvient pas à stabiliser la révolution et à faire taire les protestations. Son successeur, un avocat réformiste de gauche, Alexandre Kerenski, veut poursuivre la guerre. Il se heurte à l’impatience de l’extrême-gauche et notamment des bolcheviques qui tentent un coup d’État au mois de juillet. Kerenski interdit le parti bolchevique et oblige ses membres à se cacher. Bientôt, les conservateurs, les industriels et les propriétaires s’inquiètent du désordre. Ils espèrent beaucoup du nouveau commandant en chef de l’armée, nommé pendant l’été. 

Ils le poussent à faire un putsch militaire. Mais Kerenski parvient à stopper ce coup d’État avec l’aide de l’extrême-gauche et des milices bolcheviques. Il a réussi en quelques mois à devenir impopulaire dans toutes les couches de la population, même si son programme paraît le plus raisonnable à la majorité. Désormais, son pouvoir ne tient plus qu’à un fil. Le libéralisme du gouvernement provisoire n’a pas convaincu le peuple qui réclame davantage d’égalité. Cette égalité que les bolcheviques lui promettent. À la fin de l’été, la révolution est en panne !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Histoire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790736184
Révolution russe de 1917 : la faillite des libéraux
Révolution russe de 1917 : la faillite des libéraux
OCTOBRE RUSSE (2/5) - Pendant cinq jours, l'historien Fabrice d'Almeida explique au micro de RTL pourquoi et comment a éclaté la révolution russe de 1917.
https://www.rtl.fr/actu/international/revolution-russe-de-1917-la-faillite-des-liberaux-7790736184
2017-10-31 14:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JUYXjsRyUhpyoIs4ghphIA/330v220-2/online/image/2016/0827/7784618209_vue-aerienne-de-moscou.jpg