1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Proche-Orient : quatre Palestiniens sont morts samedi
2 min de lecture

Proche-Orient : quatre Palestiniens sont morts samedi

Ils ont tous les quatre essayé de poignarder des Israéliens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

Des Palestiniens face à des policiers israéliens (illustration).
Des Palestiniens face à des policiers israéliens (illustration).
Crédit : THOMAS COEX / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'escalade entamée le 1er octobre après le meurtre d'un couple de colons en Cisjordanie fait redouter une nouvelle intifada dans les territoires palestiniens occupés depuis des dizaines d'années par Israël. Quatre Palestiniens ont été abattus et un blessé samedi après avoir tenté de poignarder des Israéliens dont plusieurs soldats en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est.


Samedi, trois des attaques ont eu lieu dans le sud de la Cisjordanie occupée, dans la zone de Hébron où vivent 500 colons israéliens sous la protection de l'armée. Perpétrées par de jeunes Palestiniens, dont deux adolescents, elles ont visé deux militaires et un colon. Lors de la première attaque, dans la Vieille ville de Hébron, un Palestinien a tenté de poignarder un colon israélien qui l'a tué par balles, a indiqué l'armée israélienne. La sécurité palestinienne a confirmé la mort de l'assaillant, âgé de 18 ans. Quelques heures plus tard, une Palestinienne de 16 ans, selon les médias palestiniens, a été tuée après avoir tenté de poignarder une soldate israélienne à l'entrée d'une base des gardes-frontières, près de la Vieille ville. L'assaillante a blessé légèrement la soldate qui lui a tiré dessus et l'a tuée, selon la porte-parole de la police Louba Samri.

Une jeunesse en colère

Dans la soirée, un Palestinien de 16 ans a attaqué un soldat israélien à Hébron et l'a blessé, a indiqué l'armée. L'assaillant a été touché par balles mais aucune autre précision n'a été donnée sur son état. Des heurts ont par ailleurs opposé soldats israéliens et jeunes lanceurs de pierres à Hébron. Onze Palestiniens ont été blessés par des tirs de balles en caoutchouc ou réelles de l'armée israélienne, selon les services de secours palestiniens. Avec ces attaques, la jeunesse palestinienne exprime sa colère et son exaspération contre l'occupation et la colonisation israéliennes.

Face à la recrudescence des attaques, le gouvernement israélien a déployé des renforts de police et assoupli les règles de port d'armes. Dans ce contexte tendu, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a parlé séparément par téléphone à Mahmoud Abbas et au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour leur demander de ramener le calme. Il a indiqué aux deux dirigeants qu'il espérait pouvoir les rencontrer bientôt.
Le numéro deux de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) Saëb Erekat a de son côté appelé le Conseil de sécurité de l'ONU a adopter "un calendrier pour le retrait israélien de Cisjordanie et de Jérusalem-Est" occupées. Se disant "très inquiet", le président américain Barack Obama a condamné "toutes les violences contre des innocents".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/