1 min de lecture Sydney

Prise d'otages à Sydney : Uber quadruple ses prix puis change d'avis et offre les courses

Le service de VTC a fait payer jusqu'à 180 dollars australiens pour une course dans le centre-ville de Sydney, où une prise d'otage a lieu, avant de finalement offrir toutes leurs courses.

Un policier australien surveille une rue qui mène au centre-ville, à Sydney, lors de la prise d'otage.
Un policier australien surveille une rue qui mène au centre-ville, à Sydney, lors de la prise d'otage. Crédit : PETER PARKS / AFP
Charline Buda
Charline Buda

En pleine prise d'otage à Sydney, en Australie, le service de VTC Uber a augmenté jusqu'à 4 fois ses prix pour une course à l'intérieur de la ville, en ce moment bouclée. De nombreux utilisateurs ont en effet posté sur les réseaux sociaux que leur course pour sortir de la zone bouclée leur était facturée entre 100 et 180 dollars australiens (soit entre 65 et 120 euros).

La société a décidé d'augmenter ses prix afin de "pousser plus de chauffeurs à prendre des passagers dans les environs" de la prise d'otage, le centre-ville de Sydney, selon le compte Twitter officiel d'Uber Sydney. Sur l'application smartphone du service, un message s'est affiché : "La demande atteint des records ! Les prix ont été augmentés pour mettre plus de chauffeurs Uber sur les routes".

Suite à de nombreuses plaintes sur les réseaux sociaux, Uber a changé de stratégie et a décidé de rentre toutes les courses à l'intérieur de la zone bouclée gratuites pour les passagers. Dans le reste de la ville, "de plus hauts prix sont encore en vigueur pour encourager les chauffeurs à entrer dans la zone bouclée".

Le service de VTC est actuellement en train de rembourser les clients qui ont quand même dû payer leur trajet à l'heure de la prise d'otage.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sydney Australie VTC
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants