2 min de lecture Mali

Prise d'otages à Bamako : qu'est-ce que l'opération Barkhane ?

ÉCLAIRAGE - Les forces Barkhane, notamment présentes au Mali, luttent contre le terrorisme islamiste dans les régions des déserts du Sahel et du Sahara.

Des soldats de l'opération Barkhane au Mali, le 2 janvier 2015 à Gao (archive).
Des soldats de l'opération Barkhane au Mali, le 2 janvier 2015 à Gao (archive). Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Édouard Nguyen

Les forces armées françaises ont été mobilisées ce vendredi 20 novembre à l'hôtel Radisson de Bamako, au Mali, lors d'une prise d'otages170 personnes ont été retenues en otages par au moins deux assaillants. Selon la télévision publique malienne, 80 d'entre eux auraient été libérés. David Ornus directeur de Copguard, spécialisé dans la sécurité économique, ancien officier à la direction du renseignement militaire au commandement des opérations spéciales, connaît bien l'Afrique. 

"Les experts vous diront qu'en fait rien n'était apaisé (au Mali) parce qu'aujourd'hui, on voit bien que le monde fait face à des conflits d'origine religieuse, raconte-t-il sur RTL, qui sont menés et par Boko Haram plus bas au Nigéria, par Al-Qaeda au Maghreb islamique et par la péninsule arabique vers le Yemen et par l'État islamique par la partie Syrie-Irak-Kurdistan". 

Barkhane l'opération conduite par l'armée française

"Donc on voit bien qu'on a affaire à une menace protéiforme et à multiple géolocalisation. Et la menace n'était pas du tout retombée et attention 'peu de risque' ne veut pas dire 'zéro risque'", prévient-il. Lancée le 1er août, 2014, Barkhane est une opération conduite par les armées françaises. Ce dispositif de l'armée française a été mis en place pour lutter contre le terrorisme islamiste dans les régions des déserts du Sahel et du Sahara. Cette opération s'étend sur cinq pays différents : le Mali, la Mauritanie, le Nigeria, le Burkina Faso et le Tchad. Au total, ce sont 3.000 soldats français qui ont été réparti sur ces territoires. 

Les forces françaises au Mali sont peu présentes à Bamako. La base principale de l'opération Barkhane se trouve désormais à Gao dans le nord-est du pays. La France intervient au Mali depuis janvier 2013 pour chasser les groupes jihadistes dans le nord du pays. À peine deux mois après sa prise de fonctions, le colonel-major Salif Traoré, le ministre malien de la Sécurité, a du mal à rassurer.

À lire aussi
Un soldat français au Mali (Illustration) Mali
Mali : un militaire français tué dans une attaque revendiquée par l'EI

Ce dernier avait pourtant  annoncé la réorganisation des forces armées au Mali à la presse le 17 novembre dernier : "La mise en place d’unités spéciales, la prise de conscience des agents qui mènent les actions sur le terrain. Tout cela, c’est des initiatives qui sont déjà en train d’être déployées sur le terrain". Les jihadistes se sont disséminés dans la zone, notamment dans le sud de la Libye.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mali Daesh Prise d'otages
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants