1 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine : où en est la construction du mur promis par Trump ?

LA MINUTE AMÉRICAINE - Promesse de campagne du candidat Trump en 2016, où en est la construction du mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique ?

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Présidentielle américaine : où en est la construction du mur promis par Trump ? Crédit Image : SAUL LOEB / AFP | Crédit Média : Lionel Gendron / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Lionel Gendron édité par Eléanor Douet

À 10 jours de la présidentielle américaine, intéressons-nous à l’une des grandes propositions de Donald Trump en 2016 : la construction du mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Où est-on ? Donald Trump avait promis 1.600 kilomètres de mur. Lors du débat avec Joe Biden, il a affirmé que 600 kilomètres avaient été construits. Il a en partie raison et en partie tort.

En fait, il y avait déjà des grillages et des barricades, depuis George Bush père. Cette politique de blocage des immigrants a été poursuivie par ses successeurs, notamment Bill Clinton et Barack Obama.

Ce dont parle Donald Trump c’est d’un renforcement des constructions existantes. En clair, il a édifié un mur là où il y avait déjà des barbelés. Si on parle de la construction d’un mur ex nihilo, là où il n’y avait rien avant, ce sont environ 60 kilomètres qui ont été construits sous son mandat.

Un gouffre financier pour les Américains

Donald Trump avait également promis que le Mexique paierait les travaux. Qu’en est-il ? Le Mexique n’a évidemment pas dépensé un dollar. Et le mur version Trump a été un gouffre financier pour les Américains : 15 milliards de dollars, dont 5 milliards votés pour le Congrès qui n’a pas voulu débloquer plus d’argent. Du coup, l’administration américaine est allée prendre 10 milliards sur le budget de l’armée.

À lire aussi
Donald et Melania Trump avec la dinde de Thanksgiving "Corn". États-Unis
Thanksgiving : Trump gracie la dinde "Maïs", pour la dernière fois de son mandat

Alors, l’immigration clandestine a baissé avec Donald Trump. Pas en raison du mur, mais grâce à un accord avec le gouvernement Mexico qui bloque les candidats à l’immigration à sa frontière

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Présidentielle américaine Élections américaines
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants