1 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle américaine : comment certains États entravent le vote des minorités

LA MINUTE AMÉRICAINE - Le "Voters suppression", ou l'entrave au vote, est régulièrement dénoncé dans certains États américains. Une pratique principalement instaurée dans les États républicains, qui vise les minorités.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Présidentielle américaine : comment certains États entravent le vote des minorités Crédit Image : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : Lionel Gendron / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Lionel Gendron Journaliste

J-9 avant les élections américaines. L'occasion de s'arrêter sur le "Voters suppression" : les entraves au droit de vote, qui visent les minorités, en particulier les Afros-Américains. Une pratique dénoncée par les démocrates, qui accusent les républicains d'en être responsable.

Pour comprendre pourquoi ces limitations de vote sont en place, il faut remonter dans le temps. Après la guerre de Sécession, des États du sud esclavagiste ont pris toute une série de mesures pour empêcher les noirs de voter, comme la mise en place de taxes, de tests d’alphabétisation, et l'obligation pour certains de réciter une partie de la Constitution. En 1965, ces restrictions ont été abolies au niveau fédéral par le Voting Rights Act.

Mais en 2013, la Cour suprême a estimé que les États pouvaient gérer le processus électoral comme ils voulaient, estimant que les temps avaient changé. Après cette décision, des États ont fait en effet comme ils l'entendaient. Certains ont par exemple fermé des bureaux de vote. Pour certains électeurs, aller voter est ainsi devenu un parcours du combattant : file d'attente pour voter interminable et impossibilité de se rendre au bureau de vote sans moyen de transport ; ce qui a clairement impacté les plus pauvres.

Autre méthode mise en place pour restreindre le vote des minorités : avoir la main lourde sur la purge des registres électoraux. En clair, certains électeurs ont été supprimés des listes électorales sous prétexte qu’ils n'avaient pas voté lors des précédents scrutins, ou qu’ils avaient déménagé. Dernier exemple, sur les conditions de vote. Au Texas, le permis de port d’arme fait office de pièce d’identité, mais pas la carte étudiante.

À lire aussi
Antony Blinken devrait prochainement être nommé Secrétaire d'État Présidentielle américaine
États-Unis : qui est Anthony Blinken, futur chef de la diplomatie ?

Ces mesures ont presque toujours été instaurées dans des États républicains pour entraver le vote populaire, plutôt démocrates. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Élections américaines États-Unis
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants