1 min de lecture Donald Trump

Présidentielle américaine 2016 : Bernie Sanders remporte la Virginie occidentale

Le candidat démocrate prolonge le suspens avec ce nouveau succès mardi 10 mai, sans remettre en cause le statut de favorite d'Hillary Clinton.

Le candidat démocrate Bernie Sanders à Brooklyn (New York) le 8 avril 2016.
Le candidat démocrate Bernie Sanders à Brooklyn (New York) le 8 avril 2016. Crédit : Mary Altaffer/AP/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang
et AFP

Bernie Sanders a battu Hillary Clinton mardi 10 mai à la primaire démocrate de Virginie occidentale (est), sans remettre en cause le statut de favorite de l'investiture de l'ancienne secrétaire d'Etat de Barack Obama. Les chaînes NBC puis Fox News ont déclaré le sénateur du Vermont vainqueur dans cet Etat des Appalaches. Selon des résultats portant sur 16% des bureaux de vote, le sénateur du Vermont obtenait 48% des voix, contre 43% pour Hillary Clinton.

La quasi-totalité des votants étaient blancs, selon les sondages de sorties d'urnes. Cet électorat blanc reste le point faible de Hillary Clinton, qui a bâti son succès électoral depuis le 1er février, principalement sur les minorités noire et hispanique, ainsi que sur les femmes. Mais cette défaite ne remet pas en cause sa probable investiture. Seuls 29 délégués étaient en jeu, et ils seront répartis à la proportionnelle. Or Hillary Clinton mène largement dans la course aux délégués. Avec 2.224 délégués avant cette primaire, elle était proche de la majorité absolue de 2.383, tandis que Bernie Sanders n'en avait que 1.448, selon l'estimation de CNN.

Deux victoires symboliques pour Donald Trump

Donald Trump a empoché mardi deux nouveaux Etats dans sa marche triomphale vers l'investiture présidentielle républicaine. Le milliardaire et candidat probable du parti républicain à la présidentielle a remporté les primaires de Virginie occidentale et du Nebraska, un résultat sans surprise puisque tous ses rivaux s'étaient retirés de la course la semaine précédente. Leurs noms apparaissaient toutefois sur les bulletins de vote. 

Donald Trump s'attèle désormais à unifier le parti républicain, dont une partie reste réfractaire à la personnalité, au ton et aux manières du milliardaire populiste. Certains de ses ex-rivaux des primaires refusent de le soutenir, notamment Ted Cruz et Jeb Bush. Marco Rubio, sénateur de Floride, dit qu'il soutiendra le candidat du parti, mais ne prononce pas son nom et ne retire rien de ses propos passés, très critiques. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Donald Trump États-Unis Parti démocrate
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants