1 min de lecture Environnement

Pourquoi les requins sont indispensables à la vie sous-marine

Des caméras sous-marines ont révélé ce mercredi le déclin "inquiétant" des populations de requins à cause de la pêche, selon une étude.

Un requin (illustration)
Un requin (illustration) Crédit : MICHAEL DORNELLAS/ CATERS/SIPA
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Le nombre de requins de récif a dangereusement reculé principalement à cause de la pêche, avec un nombre "inquiétant" d'espèces en extinction fonctionnelle, a révélé mercredi une étude sans précédent. Pendant quatre ans, 15.000 caméras sous-marines télécommandées ont filmé plus de 370 récifs coralliens de presque 60 pays pour recenser la population mondiale de requins. Les résultats sont "très inquiétants", a averti Aaron Macneil, co-auteur de l'étude publiée dans la revue scientifique britannique Nature.

"On s'attend... à ce qu'il y ait des requins sur tous les récifs coralliens du monde et il est très inquiétant de découvrir qu'il n'y en a aucun dans 20% des récifs que nous avons surveillés", a-t-il insisté en conférence de presse. Aucun requin n'a été détecté dans les récifs coralliens de huit pays, dont le Qatar, l'Inde, le Vietnam et le Kenya.

Ces résultats ne signifient pas qu'il n'y a pas de requin dans les eaux de ces pays mais que leur nombre dans les récifs coralliens y est dangereusement bas. "Ces pays sont des endroits où nous disons que les requins de récif (...) ne jouent aucun rôle dans l'écosystème et qu'ils sont en extinction fonctionnelle", a poursuivi le professeur.

Un rôle essentiel dans la chaîne alimentaire

Pourquoi ce déclin est-il inquiétant ? Et bien car le requin a une place essentielle au sein de la chaîne alimentaire. Son rôle de super-prédateur est primordial pour l'écosystème d'un récif. Les requins "se nourrissent eux-mêmes de poissons prédateurs", explique l'organisation PCRM (Partenariat Régional pour la Conservation de la zone côtière et marine de l'Afrique de l'Ouest).

À lire aussi
Des poissons morts (illustration) environnement
Canicule : 10 tonnes de poissons morts ramassées dans le Val-d'Oise

"Si l’on retire les requins, les prédateurs vont se multiplier et vont épuiser les stocks de poisson fourrage", ces poissons qui eux-même se nourrissent de la végétation aquatique, précise l'organisation. C'est donc tout un équilibre qui risque d'être rompu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Nature Requin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants