1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pourquoi le Sri Lanka ne compte plus une goutte d'essence
2 min de lecture

Pourquoi le Sri Lanka ne compte plus une goutte d'essence

Le Sri Lanka, frappé par une crise économique sans précédent, est à court d'essence car il est incapable de trouver des dollars pour financer les importations essentielles.

Colombo, capitale du Sri Lanka, le 18 mai 2022
Colombo, capitale du Sri Lanka, le 18 mai 2022
Crédit : Ishara S. KODIKARA / AFP
Pourquoi le Sri Lanka ne compte plus une goutte d'essence
00:02:08
Emilie Baujard

Des décennies de corruption et de mauvais choix politiques ont vidé les caisses du pays.Résultat, le Sri Lanka ne peut plus payer ses factures et notamment celles des livraisons d'essence. Les pompes sont à sec, les coupures de courant atteignent 12 heures par jour par endroit. 

"Les gens ne peuvent pas aller travailler", explique Fabien, qui habite à Kandy dans le centre du Sri Lanka depuis presque quatre ans. "Les entreprises ne peuvent pas livrer, il y a des queues interminables aux stations essence, des gens font encore quatre, cinq, six, sept heures de queue juste pour remplir un réservoir. On va au marchand de fruits. Il n'a pas été livré donc pendant plusieurs jours, il n'a rien du tout. Le pays est complètement bloqué quand il n'y a pas d'essence, donc on est un peu dans une spirale assez noire".

Certains aliments du quotidien commencent aussi à manquer. "Il est impossible de trouver du beurre depuis un mois et demi, ça a été très difficile de trouver du lait", poursuit Fabien.

Les Sri Lankais, pour l'instant, restent plutôt calmes mais des tensions apparaissent sporadiquement. Notamment autour du gaz, les habitants en sont très dépendants. "Les bouteilles de gaz, les gens s'en servent pour cuisiner", raconte Olivier, un Français installé à Colombo, la capitale depuis six ans. "Et donc, le gaz, c'est essentiel. Et sans gaz, on ne fait plus rien. Donc on est repassé dans certains foyers à cuisiner au feu de bois". 

Du jamais-vu depuis 1948

À lire aussi

Et la situation ne devrait pas s'améliorer tout de suite. Le Premier ministre a annoncé que le Sri Lanka allait vivre les mois les plus difficiles depuis son indépendant en 1948. Des caisses vides, une monnaie qui s'effondre, la planche à billet qui fonctionne pour payer les fonctionnaires, tout cela crée de l'inflation et donc une hausse des prix vertigineuse dans un pays où le salaire moyen est de 300 dollars par mois.

"Une bouteille de gaz qui valait il y a encore six mois 1.800 roupies, elle en vaut 8.000 aujourd'hui, explique Olivier. "Et les gens l'achètent parce que les gens n'ont pas le choix. Les restaurateurs vont les acheter, sinon l'activité cesse. On n'en est pas encore au rationnement de nourriture, mais on en parle.

Le Sri Lanka espère maintenant de l'aide du FMI et de ses partenaires privilégiés, la Chine et l'Inde pour éviter que cette crise sans précédent se transforme en émeutes de la faim.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.