1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pour Donald Trump, le FBI a placé" des preuves lors de la perquisition chez lui
1 min de lecture

Pour Donald Trump, le FBI a placé" des preuves lors de la perquisition chez lui

La maison de Donal Trump a été perquisitionnée le 8 août au matin. L'ancien président des États-Unis suggère que le FBI aurait "placé" des preuves chez lui.

Un membre des services secrets américains, devant la résidence perquisitionnée de Donald Trump
Un membre des services secrets américains, devant la résidence perquisitionnée de Donald Trump
Crédit : GIORGIO VIERA / AFP
Robinson Hollanders & AFP

Suite à la perquisition dont a été la cible la maison de Donald Trump, l'ancien président des États-Unis contre-attaque. Il suggère, mercredi 10 août, que la police fédérale, le FBI, pourrait avoir "placé" des preuves contre lui. Il s'insurge du fait que personne ne pouvait s'approcher de son domicile perquisitionné.

"Le FBI et les autres agents du gouvernement fédéral n'ont laissé personne, pas même mes avocats, s'approcher des zones qui ont été fouillées et examinées pendant la perquisition à Mar-a-Lago", s'est plaint Donald Trump sur sa plateforme Truth Social. Sans apporter aucune preuve, il a déclaré : "Ils ont demandé à tout le monde de quitter les lieux, ils voulaient être seuls, sans témoin pour voir ce qu'ils faisaient, prenaient ou, ce que je n'espère pas, "plaçaient"."

Par des sous-entendus et des déclarations à demi-mots, technique habituelle de Trump pour nourrir les doutes, il a déclaré, "pourquoi ont-ils fortement insisté pour que personne ne les observe, et faire sortir tout le monde ?".

Les motivations de la perquisition encore floues

Les motivations précises de la perquisition menée dans la résidence du milliardaire en Floride ne sont pas encore claires. Le département de la Justice et le FBI n'ont fait aucun commentaire. Il s'agirait, dans un premier temps, de cartons emportés par Donald Trump en quittant la Maison Blanche, réclamés par les archives nationales, selon la loi américaine.

À lire aussi

Mais cette perquisition pourrait également avoir un lien avec l'enquête sur sa responsabilité dans l'assaut du Capitole ou encore les soupçons de fraude financière dont la Trump Organization fait l'objet à New-York. C'est la première fois qu'un ancien président des États-Unis voit l'une de ses propriétés perquisitionnées. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/