1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Nouvelle-Zélande : il survit 14 heures accroché à une vieille bouée dans l'océan
2 min de lecture

Nouvelle-Zélande : il survit 14 heures accroché à une vieille bouée dans l'océan

VU DANS LA PRESSE - Vidam Perevertilov, marin lituanien de 52 ans, a réussi à survivre en plein océan Pacifique après être tombé de son bateau en pleine nuit.

Le Silver Supporter, bateau sur lequel travaillait le marin
Le Silver Supporter, bateau sur lequel travaillait le marin
Crédit : JRCC -Joint Rescue Coordination Centre / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Son histoire pourrait inspirer des films d'Hollywood. Vidam Perevertilov, marin lituanien de 52 ans, a survécu tout seul dans l'océan Pacifique, accroché à une veille bouée pendant 14 heures, rapporte le média néo-zélandais New Zealand’s Stuff.

Tout a commencé le 16 février dernier. Vidam Perevertilov travaille en tant qu'ingénieur à bord du Silver Supporter, un navire pour le ravitaillement affrété par l'île de Pitcairn dans l'océan Pacifique. Alors que le cargo effectue le ravitaillement, Vidam Perevertilov tombe à l'eau à 4 heures du matin. Juste avant l'accident, il avait contacté son fils Marat, en Lituanie. "Il ne se souvient pas être tombé par-dessus bord. Il s’est peut-être évanoui", confie ce dernier au média néo-zélandais.

Ce n'est que six heures après sa chute, sans gilet de sauvetage, que l'équipage se rend compte que Vidam Perevertilov a disparu. Il a repris connaissance dans l'eau et a réussi à tenir seul dans l'océan avant d'apercevoir au loin une "tâche sombre". Il s'agit d'une vieille bouée qui dérive. Le "survivant" parvient à nager jusqu'à la bouée et à s'y accrocher. Entre-temps, l'alerte est donnée pour que les recherches commencent. Un avion français a participé à la mission depuis la Polynésie et Météo France a étudié les vents et les courants pour essayer de déterminer où Vidam Perevertilov pouvait se trouver.

14 heures à la dérive

Ce n'est que vers 18 heures qu'il est retrouvé cramponné à sa bouée par le Silver Surfer, "indemne, mais dans un état de grand épuisement". "Ce qui s’est passé est presque inexplicable, Le Silver Supporter effectuait des recherches et un des passagers a dit avoir entendu un faible cri humain à tribord. Ils se sont approchés, lui ont lancé une bouée de sauvetage, ont descendu une échelle et un membre de l’équipage l’a hissé à bord", poursuit son fils Marat.

À lire aussi

Une fois à bord, Vidam Perevertilov n'a pas souhaité garder la bouée. "C’est drôle. Il a dit qu’il voulait la laisser là, pour qu’elle puisse sauver la vie d’une autre personne", conclut son fils.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/