2 min de lecture Nigeria

Nigeria : un attentat-suicide fait 4 morts et 48 blessés

Un kamikaze s'est fait exploser ce dimanche dans sa voiture dans le nord-est du Nigeria, tuant 4 personnes et en blessant 48 autres.

Des experts examinent les morceaux d'une bombe particules ramassé une enquête sur les lieux d' attentat à la bombe qui a tué 21 personnes à Abuja, au Nigeria, le 26 Juin 2014. (Ilustration)
Des experts examinent les morceaux d'une bombe particules ramassé une enquête sur les lieux d' attentat à la bombe qui a tué 21 personnes à Abuja, au Nigeria, le 26 Juin 2014. (Ilustration) Crédit : STR / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Au lendemain d'un attentat-suicide qui a fait 5 morts à Gombe, dans le nord-est du pays, le Nigeria connaît un nouvel acte terroriste. Ce dimanche 18 janvier, un kamikaze s'est fait exploser dans son véhicule stationné dans une gare de bus de Potiskum (nord-est), faisant au moins quatre morts et 48 blessés, selon des sources policière et hospitalière.

L'attentat n'a pas été revendiqué pour l'instant mais Potiskum, la capitale économique de l’État de Yobe, a déjà été plusieurs fois le théâtre d'attaques perpétrées par le groupe islamiste Boko Haram.

"Cinq corps dont celui du kamikaze"

Selon plusieurs témoins, l'explosion a secoué la gare de bus de Tashar Kunne, en périphérie de la ville, vers 10h30, quand le kamikaze s'est précipité, avec sa voiture, vers les cars dans lesquels des passagers étaient en train de monter.

"Un kamikaze s'est fait exploser dans sa voiture dans une gare routière", a déclaré un policier dépêché sur les lieux, "nous avons évacué quatre corps et 48 blessés" a-t-il ajouté.

À lire aussi
Bernard-Henri Levy s'adresse aux étudiants de l'université Kyiv Mohyla, à Kiev, le 16 mai 2014 (archives) Nigeria
Bernard-Henri Levy alerte sur le massacre de chrétiens au Nigéria

"Nous avons reçu cinq corps dont celui du kamikaze", a également déclaré une infirmière de l'hôpital général de Potiskum, sous couvert d'anonymat. "Quarante-huit personnes sont actuellement en train d'être soignées des blessures qu'elles ont reçues dans l'attaque", a-t-elle ajouté.

Potiskum théâtre de nombreuses attaques de Boko Haram

"J'ai vu que (le kamikaze) ralentir deux fois (...) avant d'accélérer soudainement et de foncer dans les bus qui étaient stationnés dans l'attente de passagers", a déclaré un commerçant dont le stand se trouve à proximité de la gare.

Un double attentat-suicide a déjà frappé Potiskum le weekend dernier,
deux femmes kamikazes se sont fait exploser dans un marché, tuant quatre personnes. Ce nouvel attentat-suicide a créé un mouvement de panique dans le marché pris pour cible le weekend dernier, commerçants et clients craignant d'être à nouveau visés, selon plusieurs témoins.

Potiskum a également été le théâtre de nombreuses attaques perpétrées par le groupe Boko Haram
, avec notamment 15 morts en novembre 2014 lors d'une grande procession chiite. Une semaine plus tard, un kamikaze s'était fait exploser dans un lycée, tuant 58 personnes et en blessant plus d'une centaine.

Boko Haram intensifie ses attaques au Nigeria

Boko Haram a récemment intensifié ses attaques dans le nord-est du Nigeria et s'est emparé au début du mois de la base militaire de Baga, située sur le lac Tchad et à proximité du nord du Cameroun.

La dégradation de la situation a amené le Tchad à envoyer un contingent au Cameroun où un convoi de 400 véhicules militaires et des hélicoptères de combat sont arrivés samedi pour aider à combattre le groupe islamiste nigérian.

La rédaction vous recommande

http://www.rtl.fr/actu/international/nigeria-deux-femmes-se-font-exploser-et-tuent-4-personnes-7776177957

Lire la suite
Nigeria Attentat suicide Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants