1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Nigeria : 234 enfants et femmes otages de Boko Haram libérés
1 min de lecture

Nigeria : 234 enfants et femmes otages de Boko Haram libérés

Après la libération d'environ 500 prisonniers du groupe terroriste au Nigeria, plus de 230 prisonniers, notamment des femmes et des enfants, ont été libérés jeudi selon l'armée.

Le groupe terroriste Boko Haram pratique l'enlèvement de masse. Lorsque 200 lycéennes de Chibok ont été enlevées, un vaste mouvement de soutien s'est mis en place avec le #BringBackOurGirls
Le groupe terroriste Boko Haram pratique l'enlèvement de masse. Lorsque 200 lycéennes de Chibok ont été enlevées, un vaste mouvement de soutien s'est mis en place avec le #BringBackOurGirls
Crédit : AFP
Cécile De Sèze & AFP

Enfin quelques bonnes nouvelles du côté du Nigeria. Alors qu'il y a quelques jours, des centaines de victimes de Boko Haram ont été retrouvées sous terre à Damasak, les autorités nigérianes annoncent la libération de centaines d'otages. Selon elles, 234 femmes et enfants prisonniers de Boko Haram dans leur sanctuaire du nord-est du pays, ont été libérés. 

Plus précisément, ce sont dans les zones de Kawuri et Konduga de la forêt de Sambisa, qu'ils ont retrouvé la liberté selon un communiqué de l'état-major nigérian. "Ils ont été évacués et conduits avec d'autres ex-otages dans un endroit où des identifications sont en cours, a indiqué l'armée. L'assaut sur la forêt se poursuit sur divers fronts.

Cette libération fait suite à près de 500 autres prisonniers libérés ces derniers jours. Selon Amesty, environ 2.000 femmes ont été kidnappées depuis le début de 2014 par le mouvement islamiste. Les filles et femmes enlevées ont expliqué à cette organisation de défense des droits de l'Homme avoir été soumises au travail forcé, à l'esclavage sexuel et avoir dû combattre sur la ligne de front aux côtés des rebelles. 

On ne sait toujours pas si parmi ces ex-otages se trouvent certaines des 219 lycéennes, dont le rapt à Chibok (nord-est) le 14 avril 2014 avait suscité l'indignation internationale. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/