1 min de lecture Niger

Niger : l'armée française installe un poste avancé

L'armée française va installer un poste avancé dans le nord du Niger pour intensifier la lutte contre les jihadistes.

Un convoi français dans le nord du Mali, le 31 octobre 2013.
Un convoi français dans le nord du Mali, le 31 octobre 2013.
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'armée française va intensifier sa lutte contre les groupes jihadistes au Mali en installant un poste avancé à Madama, dans le nord-est du Niger, a annoncé jeudi 23 octobre une source au ministère de la Défense.

"Le gouvernement nigérien a donné son accord pour l'installation d'une base temporaire avancée à Madama", qui va se concentrer sur les "autoroutes" d'armements qui descendent du Sud-libyen vers le Nord Mali via le Niger, a indiqué cette source.

Environ 50 militaires qui seront appuyés par la force Barkhane au Sahel

Cette base, située à 130 km de Dirkou, dernière implantation militaire nigérienne à l'extrémité nord du pays, comptera environ 50 militaires français qui pourront bénéficier du soutien d'hélicoptères et d'unités d'infanterie de la force française Barkhane au Sahel, basée à N'djamena.

Elle doit être opérationnelle dans "les prochaines semaines". Un convoi logistique, en route vers la zone, se trouvait jeudi à Aguadez. Il va notamment falloir aménager une piste de 1.800 mètres sur la base, qui n'a pas d'eau potable, afin d'y poser du fret lourd.

Perturber les lignes logistiques d'armements vers le Mali

À lire aussi
Des soldats de l'opération Barkhane au Mali, le 2 janvier 2015 à Gao (archive). intervention française au Mali
Opération Barkhane : combien de soldats français ont perdu la vie au Mali ?

"Le but est de rayonner dans la zone jusqu'à la frontière et de perturber le plus possible les lignes logistiques d'armements" qui descendent du sud de la Libye vers le nord du Mali via le Niger, a-t-on relevé.

La France va aussi renforcer son soutien à la force de maintien de la paix Minusma qui a perdu 21 hommes au nord Mali depuis l'été (onze Tchadiens, neuf Nigériens et un Sénégalais), victimes d'opérations de harcèlement de groupes jihadistes.

Elle mène plusieurs opérations dans la région, en appui des forces de la Minusma, pour contrer le regain jihadiste, a-t-on indiqué, sans plus de précisions.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Niger Afrique Islamisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants