2 min de lecture Grande-Bretagne

Nicolas Domenach : "Theresa May a gardé son originalité féline"

BILLET - La première ministre britannique Theresa May, qu'on donnait en perte de vitesse il y a quelques semaines, est revenue sur le devant de la scène et en force, notamment avec l'affaire de l’empoisonnement de l'agent double Sergueï Skripa et de sa fille Ioulia.

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Nicolas Domenach : "Theresa May a gardé son originalité féline" Crédit Image : AFP / RUSSELL CHEYNE | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

C'est d'abord la preuve d'un tempérament politique exceptionnel. Car on donnait la Première ministre britannique finie il y a peu encore, tant elle paraissait débordée par le Brexit, ce processus de sortie de l'Europe qu'elle semblait incapable de maîtriser.

Dans son parti conservateur, on jouait déjà à sa succession. Dans la presse anglaise, mais aussi française, on n'hésitait pas à faire passer Theresa May pour une de ces dindes qui glougloutent sottement à l'approche de Noël. Mais elle s'est arrachée aux sarcasmes et à l'impopularité.

D'abord en obtenant des délais d'Angela Merkel et d'Emmanuel Macron. Puis en battant campagne anglaise, mais aussi irlandaise et galloise, pour dissiper l'idée déstabilisatrice qu'il y aurait un autre référendum pour revenir sur le Brexit.

À lire aussi
Theresa May, après le premier rejet du projet d'accord de Brexit Brexit
Brexit : Theresa May demande un report jusqu'au 30 juin

Mieux encore, pour Theresa May : elle a pris, drapeau déployé, la tête de l'offensive diplomatique anti-russe, après la tentative d'empoisonnement contre l'agent double et sa fille. Les services secrets de sa Majesté auraient pu régler ça par quelque expédition homo efficace.

Mais elle a préféré battre le tambour médiatique, et elle a entraîné derrière elle une coalition des plus grands États, ainsi que le peuple britannique et nombre de ses adversaires politiques contraints de plier le genou et la nuque devant l'oriflamme dont elle s'était parée, qui porte la croix de Saint-Georges (le saint patron de l'Angleterre).

Theresa May n'a pas craint d'afficher très tôt des talons léopard

Nicolas Domenach
Partager la citation

Il y a une leçon en politique, que trop peu d'observateurs connaissent : il ne suffit pas de scruter ce que les élus ont dans leurs têtes ou dans le cœur, il faut aussi regarder de près ce qu'ils portent aux pieds. Je ne vous dirai pas que les chaussures disent tout, puisqu'elles cachent par exemple les chaussettes qui ont des trous ! Mais elles révèlent beaucoup d'un tempérament, voire d'un passé ou d'un futur.

Que Nicolas Sarkozy, enfant grandi à Neuilly-sur-Seine, ait pu longtemps arborer des mocassins à glands n'était pas indifférent. Que Laurent Wauquiez porte des souliers volontiers non cirés quand il est sur le terrain, signe sa volonté démonstrative d'en être plus proche.

Theresa May n'a pas craint d'afficher très tôt des talons léopard. Elle les a toujours conservés en dépit des moqueries. Des petits talons qu'on appelle des "talons chatons". Cette fille de pasteur anglican, comme Angela Merkel, est enfant de pasteur protestant. Elle a gardé son originalité féline. Même quand elle porte des ballerines, elle garde le même imprimé tacheté sauvage. Les léopards, mâles ou femelles, sont des mangeurs d'hommes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grande-Bretagne Theresa May Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792865656
Nicolas Domenach : "Theresa May a gardé son originalité féline"
Nicolas Domenach : "Theresa May a gardé son originalité féline"
BILLET - La première ministre britannique Theresa May, qu'on donnait en perte de vitesse il y a quelques semaines, est revenue sur le devant de la scène et en force, notamment avec l'affaire de l’empoisonnement de l'agent double Sergueï Skripa et de sa fille Ioulia.
https://www.rtl.fr/actu/international/nicolas-domenach-theresa-may-a-garde-son-originalite-feline-7792865656
2018-04-02 10:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Ha9mJ_vIpw1WX8xaTsBy0Q/330v220-2/online/image/2018/0402/7792867341_la-premiere-ministre-britannique-theresa-may-le-29-mars-2018-en-ecosse.jpg