2 min de lecture Polémique

Nicolas Domenach : "Les cigognes, des oiseaux rares en somme"

BILLET - On a appris que les cigognes ne migrent plus. Ou plus exactement qu'elles s'arrêtent au Portugal. Le journaliste Nicolas Domenach se penche sur le sujet.

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
Nicolas Domenach : "Les cigognes, des oiseaux rares en somme" Crédit Image : AFP / Archives, Boris Roessler | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Loïc Farge

Les anciens avaient coutume de lire l'avenir dans le vol des volatiles. Et on serait bien inspiré de suivre de plus près celui des cigognes. Car les modifications de leurs trajectoires et comportements migratoires, dus au réchauffement climatique, portent des présages à décrypter.

Notons d'abord que ces drôles d'oiseaux font comme nombre de nos retraités, et s'en vont au Portugal pour parfois même y rester, car le climat y est devenu plus chaud, et la nourriture plus goûteuse. En fait, pour les échassiers carnivores, il s'agit de champs d'immondices qui s'étendent sur des kilomètres.

Mais voilà que ces cantines à ciel ouvert, un ciel de plus en plus bleu, attirent un nombre croissant de cigognes, en particulier de France, ce qui peut avoir des conséquences importantes. Par exemple sur la natalité française déjà en difficulté.

À lire aussi
Luc Lemonnier, le maire du Havre, en compagnie du Premier ministre Édouard Philippe, le 20 mai 2017 Normandie
Le Havre : le maire démissionne après la diffusion de photos de lui nu

Un coup au moral

Pas plus qu'ils ne naissent dans les choux, les enfants ne sont apportés par les cigognes. Mais c'est un animal totem porte-bonheur. Là où il fait son nid, il protège de la foudre. Et c'est un gage d'harmonie et de fertilité. Cet échassier majestueux n'est pas pour rien l'oiseau emblématique de l'Alsace.

Un temps on a d'ailleurs tremblé, car l'espèce était menacée de disparition par les pesticides, les chasseurs et les lignes à haute tension.

Or si demain les cigognes partent au Portugal, vous imaginez le coup au moral, et peut-être même au siège du Parlement européen qui a tant de mal à se maintenir à Strasbourg. Les députés, qui sont de drôles d'oiseaux, ne manqueront pas eux aussi de vouloir s'envoler.

Les vertus morales des cigognes

Le réchauffement climatique ne menace pas seulement la baleine bleue des océans, la tortue verte des Antilles, l'ours blanc des banquises, l'orang-outan roux de Sumatra ou le Nicolas Hulot à poil noir du ministère de l'Écologie ! Toutes les espèces sont, ou seront, peu ou prou impactées, y compris l'espèce humaine.

Voilà ce qu'il faut lire dans le départ de ces échassiers. Ces cigognes à qui l'on attribue, selon le naturaliste Buffon, des vertus morales respectables comme la tempérance, la fidélité conjugale, la piété filiale et paternelle. Des oiseaux rares en somme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Oiseaux Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793235226
Nicolas Domenach : "Les cigognes, des oiseaux rares en somme"
Nicolas Domenach : "Les cigognes, des oiseaux rares en somme"
BILLET - On a appris que les cigognes ne migrent plus. Ou plus exactement qu'elles s'arrêtent au Portugal. Le journaliste Nicolas Domenach se penche sur le sujet.
https://www.rtl.fr/actu/international/nicolas-domenach-les-cigognes-des-oiseaux-rares-en-somme-7793235226
2018-05-02 10:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/LZ3Gn_b-L-Ks5PbBHnW-RA/330v220-2/online/image/2018/0502/7793237009_une-cigogne-en-vol-illustration.jpg