1 min de lecture États-Unis

Mystère autour d'un lancement de SpaceX repoussé pour le gouvernement américain

SpaceX et le Pentagone ont refusé de répondre aux questions de la presse sur la nature de cette mission.

Une fusée Falcon 9 lancée par SpaceX, le samedi 14 janvier 2017 en Californie (illustration)
Une fusée Falcon 9 lancée par SpaceX, le samedi 14 janvier 2017 en Californie (illustration) Crédit : AFP PHOTO/SpaceX
Paul Véronique
Paul Véronique
et AFP

S'agit-il d'une mission confidentielle ? La société californienne SpaceX a repoussé jeudi 16 novembre, d'au moins 24 heures, le lancement de ce qui paraît être un satellite dans le cadre d'une mission secrète du gouvernement américain. Celle-ci est seulement connue sous le nom de "Zuma".

Le décollage de la fusée Falcon 9 depuis Cap Canaveral en Floride était initialement prévu jeudi entre 20h00 et 22h00 locales. "Nous avons décidé de ne pas procéder au lancement pour examiner de plus près les données d'un test effectué pour un autre lancement", a indiqué SpaceX dans un communiqué.  "Bien que nous avons réservé la fenêtre de tir de vendredi, nous prendrons le temps nécessaire pour effectuer l'analyse de ces données et confirmerons ensuite la nouvelle date du lancement", a ajouté la firme américaine.

Déjà deux lancements de missions secrètes par le passé

SpaceX et le Pentagone n'ont pas répondu à des questions de la presse sur la nature de cette mission. Le groupe Northrop Grumman qui a fabriqué ce satellite, a seulement indiqué que le client était le gouvernement américain et que "la charge" serait placée sur une orbite basse, sans fournir d'autres précisions, selon Space.com. SpaceX, créée et dirigée par le milliardaire Elon Musk, a déjà effectué deux lancements de missions secrètes dont un satellite espion du National Reconnaissance Office et l'avion spatial non-habité X-37B de l'US Air Force.

Comme cela devient une routine, après le lancement, SpaceX tentera de faire revenir le premier étage de Falcon 9 dans l'atmosphère pour qu'il se pose en douceur sur le sol près de Cap Canaveral. Un succès marquerait le vingtième atterrissage réussi du premier étage de la fusée depuis que SpaceX a commencé à effectuer cette manœuvre pour récupérer cette partie la plus coûteuse du lanceur afin de la réutiliser et de réduire les coûts des vols orbitaux.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Elon Musk Espace
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants