1 min de lecture Diaporama

À Montréal, les policiers protestent avec des pantalons ridicules

EN IMAGES - Depuis près d'un an, les membres des forces de l'ordre de la ville canadienne se font entendre par leur accoutrement.

À Montréal, les policiers protestent grâce à des pantalons ridicules Crédits : Capture d'écran / Imgur et Twitter |
16 >
À Montréal, les policiers protestent grâce à des pantalons ridicules Crédits : Capture d'écran / Imgur et Twitter |
"Ça va vraiment trop loin", s'amuse un internaute Crédits : Imgur / Reddit |
Le caribou mis à l'honneur Crédits : Capture d'écran Facebook |
Pour se faire entendre, les policiers n'ont peur de rien Crédits : Twitter / Kamal Marhubi |
Le gang des treillis bariolés Crédits : Twitter / Ingrid Peritz |
On imagine que les passants ont parfois du mal à rester sérieux Crédits : Twitter / Grasswire |
La police montée s'y met aussi Crédits : Twitter / Dario Ayala |
Le treillis rose, un véritable classique Crédits : Twitter / Amanda Kelly |
On le retrouve aussi dans les gares, Crédits : Instagram / cesarrezer |
Chez les policiers à moto, Crédits : Twitter / Chris Parry |
Au beau milieu de la rue, Crédits : Twitter / Shirin Delsooz |
Et évidemment lors des manifestations. Crédits : Twitter / Dianne Laheurte |
Tout une panoplie de pantalons de camouflage sont à disposition Crédits : Twitter / Edie Strachan |
Avec la moto, ça commence à faire beaucoup de couleurs Crédits : Twitter / Maya Johnson |
Pantalon rose et chaussettes vertes, une combinaison osée Crédits : Facebook / Juan-Carlo Guzman |
Palme de l'originalité Crédits : Twitter / Cindy Milstein |
1/1
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

Plutôt que de se mettre en grève, les policiers de Montréal, la plus grande ville du Québec, ont trouvé une solution radicale à l'été 2014 pour protester contre les projets de loi qui leur déplaisent : porter des pantalons tous plus extravagants les uns que les autres. À l'époque, il s'agissait de lutter contre une réforme des régimes de retraite, qui a finalement été adoptée, mais leur mode de contestation n'a pas changé. 

Cela fait ainsi près d'un an que les treillis rose fluo, pantalons à pois et autres leggings léopard se multiplient dans les rues de la ville. Régulièrement, les réseaux sociaux font état d’automobilistes contrôlés par des hommes à l'allure mi-clown mi-policier ou encore d'agents en faction vêtus de pantalons de camouflage bariolés, de chapeaux de cow-boys ou d'étoiles de shérifs.

Un nouveau mode de manifestation

Leur mode de protestation a même été copié par d'autres corps de métiers : les agents de sécurité des tribunaux ont par exemple adopté le treillis bigarré pour demander des hausses de salaires, quand les infirmières l'utilisent pour combattre l'augmentation du nombre de patients à traiter. 

Et le phénomène ne devrait pas se calmer de sitôt puisque tout les manœuvres, y compris judiciaires, entamées par les autorités échouent à faire cesser cette nouvelle mode. Pour les tribunaux, la tenue vestimentaire fait partie de la liberté d'expression, et surtout, ces fameux pantalons colorés ne gênent en aucun cas l'activité professionnelles de ceux qui les portent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diaporama Grève Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants