1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mexique : le bilan du violent séisme s'alourdit encore et passe à 61 morts
2 min de lecture

Mexique : le bilan du violent séisme s'alourdit encore et passe à 61 morts

La puissante secousse, dont l'épicentre se trouvait au sud du pays, a été terriblement meurtrière. Une alerte au tsunami a été lancée.

Des habitants de Mexico dans les rues après le violent séisme du 8 septembre 2017
Des habitants de Mexico dans les rues après le violent séisme du 8 septembre 2017
Crédit : LUIS PEREZ / AFP
Julien Absalon & AFP & Lucie Valais

Le Mexique n'avait pas connu un tremblement de terre aussi puissant depuis un siècle. Le sud du pays a été secoué par un violent séisme de magnitude 8,2, dans la nuit de jeudi 7 à vendredi 8 septembre à 23h49 (heure locale), selon le centre géologique mexicain. Deux répliques de magnitude 6,1 puis 5,7 se sont produites. Le phénomène, déclenchant une alerte au tsunami, a été ressenti jusqu'au sein de la capitale. Selon le président Enrique Peña Nieto, 50 millions de personnes ont vu la terre trembler sous leurs pieds.

Le bilan officiel s'alourdit d'heure en heure. Le dernier rapport fait état de 61 mort. Certains ont péri dans l'État de Chiapas, qui se trouve à une centaine de kilomètres de l'épicentre. "Les protocoles de la protection civile ont été activés", a annoncé le président, avant de prévenir des risques d'une possible réplique d'une magnitude supérieure à 7 dans les 24 heures. Il a par ailleurs rectifié la mesure du séisme, annoncé dans un premier temps à 8,4 par les autorités.

Le président mexicain a relativisé l'alerte au tsunami qui, selon lui, "ne présente pas un risque majeur pour le moment". De potentielles vagues de 4 mètres sont néanmoins attendues. D'autres pays d'Amérique centrale sont aussi concernés par cette notification : le Guatemala, le Salvador, le Costa Rica, Nicaragua, Panama, le Honduras et l'Équateur.

Scènes de panique

Des photos et vidéos postées sur Internet témoignent de la violence du séisme. Dans la capitale, des monuments tels que l'Ange de l'Indépendance ont tremblé. Dans l'État de Chiapas, des dizaines d'édifices ont été partiellement détruits. Des rues sont jonchées d'innombrables gravats.

Des scènes de panique ont eu lieu dans différentes villes du pays, notamment à Mexico. Les autorités recommandent aux habitants d'utiliser des SMS et des applications comme WhatsApp et Messenger pour communiquer, afin de limiter les appels téléphoniques qui pourraient encombrer le réseau et gêner l'action des services de secours.

À écouter aussi

"J'ai entendu une détonation. J'ai pensé que c'était un transformateur qui avait explosé mais nous ne savons pas. Les feux de circulation s'agitaient de façon impressionnante", a raconté Mayaro Ortega, une psychologue de 31 ans vivant au nord de la capitale qui avait évacué son immeuble. "C'était horrible, j'ai cru que tout allait s'effondrer", a témoigné Liliana Villa, une habitante qui a fui son appartement et s'est confiée à la BBC.

En septembre 1985, un séisme de magnitude 8,2 avait dévasté le Mexique. L'épicentre se trouvait à 350 kilomètres des côtes du Pacifique. Au moins 10.000 personnes avaient perdu la vie. Le Mexique est situé sur un point de rencontre entre cinq plaques tectoniques et enregistre une forte activité sismique.  

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/