1 min de lecture Marrakech

Un mort et deux blessés dans une fusillade à Marrakech, la thèse de l'attentat écartée

Une fusillade à Marrakech a fait un mort et deux blessés. Si une rumeur d'attentat a circulé, la police privilégie la thèse du règlement de compte.

1. Marrakech (La place Jemaa El Fna)
1. Marrakech (La place Jemaa El Fna) Crédit : AFP PHOTO GABRIEL BOUYS
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un homme a été tué par balles et deux autres blessés, jeudi soir à Marrakech (sud), ont indiqué les autorités locales, qui privilégient la piste du "règlement de comptes".

Deux individus cagoulés ont tiré sur un homme dans un café à Marrakech, principale ville touristique du Maroc. L'homme, touché à la tête, est mort sur le coup. Les auteurs ont également fait deux blessés par des "éclats de balles", avant de prendre la fuite à bord d'une moto, ont précisé les autorités locales.

Selon les premier éléments, l'homme tué était directement "ciblé", ce qui privilégie "la piste du règlement de compte", ont déclaré les autorités locales dans un communiqué. Le chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani, avait  fait savoir sur son compte Twitter que les deux auteurs des coups de feu avaient été arrêtés, avant de rétracter quelques heures plus tard.

Rumeur d'attentat

Le café où a lieu la fusillade est situé dans un quartier très touristique de la ville, à proximité de nombreux établissements hôteliers. Ce "règlement de comptes" avait suscité des inquiétudes sur les réseaux sociaux, et une rumeur sur un attentat terroriste avait d'abord circulé sur la toile marocaine.

À lire aussi
faits divers
Maroc : au moins 24 morts après l'inondation d'un atelier de textile clandestin

Une source de l'exécutif, avait formellement écarté la piste terroriste, peu avant la diffusion du communiqué des autorités locales. Les homicides par balles sont extrêmement rares au Maroc, où très peu d'armes à feu circulent illégalement. Les incidents par armes blanches sont plus courants, et surtout le fait de la petite délinquance.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marrakech Faits divers Maroc
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants