1 min de lecture États-Unis

Licencié du FBI pour avoir échangé des textos anti-Trump avec sa maîtresse

Après 21 années de service, l'agent spécial Peter Strzok, 48 ans, a été licencié du FBI ce vendredi 10 août. Le président américain s'est déjà réjoui de la nouvelle sur Twitter.

Le président américain Donald Trump le 30 avril 2018
Le président américain Donald Trump le 30 avril 2018 Crédit : SAUL LOEB / AFP
Floriane Valdayron
Floriane Valdayron
et AFP

"Il ne va pas être président, hein ? Hein ?", s'inquiétait Lisa Page, employée au FBI, dans un SMS envoyé à l'agent spécial Peter Strzok en août 2016. "Non. Non. On va l'en empêcher", avait répondu l'homme à sa maîtresse.

C'est cet échange anti-Trump qui a coûté à Peter Strzok, 48 ans, son poste au FBI deux années plus tard, après 21 ans de service. Aitan Goelman, son avocat, a ainsi annoncé qu'il avait été renvoyé ce vendredi 10 août par le directeur adjoint de la police fédérale, David Bowdich.
 
"La décision de le limoger a été prise à cause de la pression politique et pour punir l'agent spécial Strzok d'avoir exercé sa liberté d'expression protégée par le premier amendement, pas à partir d'un examen impartial et indépendant des faits", a accusé Aitan Goelman. Si l'avocat s'est étonné d'une mesure disciplinaire qu'il juge "inhabituellement sévère", Donald Trump n'a pas attendu longtemps pour se réjouir sur Twitter.

"L'agent Peter Strzok vient d'être viré du FBI - enfin. La liste des ripoux au FBI et au DOJ (le ministère de la Justice, ndlr) s'allonge encore et encore. Étant donné que c'est Strzok qui s'occupait de la Chasse aux Sorcières, va-t-on la laisser tomber ? C'est un vrai canular", a posté le président ce lundi 13 août. 

À travers ce tweet, il décrit l'enquête menée par le procureur spécial Robert Mueller sur l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016. "Pas de Collusion, Pas d'Obstruction (de la Justice) - Je ne fais que répondre aux coups !", a conclu le président, qui a toujours nié tout lien avec les Russes pour influencer l'issue des élections en sa faveur. 

À la découverte des textos anti-Trump, Robert Mueller avait immédiatement écarté Peter Strzok de son équipe. L'agent lui-même s'est vigoureusement défendu d'avoir laissé ses opinions personnelles influer sur l'exécution de sa mission au sein du FBI.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Actu Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794418622
Licencié du FBI pour avoir échangé des textos anti-Trump avec sa maîtresse
Licencié du FBI pour avoir échangé des textos anti-Trump avec sa maîtresse
Après 21 années de service, l'agent spécial Peter Strzok, 48 ans, a été licencié du FBI ce vendredi 10 août. Le président américain s'est déjà réjoui de la nouvelle sur Twitter.
https://www.rtl.fr/actu/international/licencie-du-fbi-pour-avoir-echange-des-textos-anti-trump-avec-sa-maitresse-7794418622
2018-08-13 22:28:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wLIh26YX3OKaZtmu2YlmvQ/330v220-2/online/image/2018/0602/7793613513_le-president-americain-donald-trump-le-30-avril-2018.jpg