2 min de lecture États-Unis

Les actualités de 7h - Obama : "Trump est un symptôme, pas une cause"

Barack Obama a dénoncé vendredi 7 septembre avec virulence le lourd silence des républicains face aux dérives de Donald Trump, appelant les démocrates à se mobiliser à l'approche d'élections législatives cruciales.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 7h00 du 08/09/2018 Crédit Image : AFP / Alex Wong | Durée : | Date : La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Qu'est-il arrivé au parti républicain?". Barack Obama, plûtot discret depuis son départ de la Maison Blanche, a décidé de sortir de sa réserve depuis son état de l'Illinois.

Évoquant la tumultueuse semaine que vient de vivre Donald Trump, l'ex-président démocrate de 57 ans a dénoncé l'idée selon laquelle "tout ira bien parce" qu'il y a des gens au sein de la Maison Blanche qui, secrètement, ne suivent pas les ordres de l'occupant du Bureau ovale.

"Ce n'est pas comme cela que notre démocratie doit fonctionner!", a-t-il tonné. Stigmatisant ces élus qui s'en tiennent à "de vagues déclarations de désapprobation quand le président fait quelque chose de scandaleux", il a déploré leur manque de cran, de colonne vertébrale.

Pour Barack Obama, Donald Trump n'est en définitive que le "symptôme" d'une crise profonde et dangereuse, une forme de désaffection pour la politique qui menace ses fondements même. "La plus grande menace pour notre démocratie n'est pas Donald Trump (...), c'est l'indifférence, le cynisme", a-t-il lâché dans un discours très applaudi.

À lire aussi
La page Twitter de Donald Trump (illustration) États-Unis
Donald Trump : son mot de passe Twitter deviné par un expert en cybersécurité

En déplacement à Fargo, dans le Dakota du Nord, Donald Trump n'a pas laissé passer l'occasion d'ironiser sur l'allocution de son prédécesseur. "Je suis désolé, j'ai regardé mais je me suis endormi", a-t-il lancé dans les rires.

À écouter également dans ce journal

Rassemblement National : Marine Le Pen doit être prochainement de nouveau convoquée par les enquêteurs sur l'affaire des emplois fictifs au Parlement européen.


Estelle Mouzin :Les fouilles dans le jardin d'un proche de Michel Fourniret dans les Yvelines n'ont pas données de résultats. 15 ans après la disparition d'Estelle Mouzins en Seine et Marne.

Sports : Matignon prévoit de supprimer près de la moitié des postes au ministère des sports. Une catastrophe pour les instances olympiques avant les JO 2024 à Paris.

Marseille : Un individu d'une vingtaine d'années a été exécuté vendredi 7 septembre dans les quartiers Nord. C'est le troisième homicide cette semaine dans la région marseillaise.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Barack Obama Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants