1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le pape François veut des cardinaux plus ouverts
2 min de lecture

Le pape François veut des cardinaux plus ouverts

À quelques mois d'un nouveau synode délicat sur la famille, François a demandé à ses cardinaux d'accueillir les exclus dans l'Église.

Le pape François lors d'une messe pour les nouveaux cardinaux, le 15 février 2015, au Vatican.
Le pape François lors d'une messe pour les nouveaux cardinaux, le 15 février 2015, au Vatican.
Crédit : Franco Origlia / GETTY IMAGES EUROPE / Getty Images
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le pape François a demandé ce dimanche 15 février aux cardinaux réunis dans la basilique Saint-Pierre de ne pas s'isoler dans une "caste" et d'accueillir les exclus dans l'Église, dans une forte exhortation à l'ouverture, à quelques mois d'un nouveau synode délicat sur la famille.

La vocation de l'Église est de "se retrousser les manches", de "ne condamner personne éternellement", de "répandre la miséricorde de Dieu sur toutes les personnes qui la demandent d'un cœur sincère", a martelé Jorge Bergoglio lors d'une messe solennelle que concélébraient 160 cardinaux, dont les 20 nouveaux cardinaux créés la veille.

Les chrétiens ne doivent pas s'isoler dans une caste (...) La totale disponibilité pour servir les autres est notre unique titre d'honneur !

Pape François

L'Église doit aussi être "créative pour trouver le langage juste afin de communiquer avec tous ceux qui sont considérés comme inguérissables et donc intouchables", a-t-il recommandé. "Les chrétiens ne doivent pas s'isoler dans une caste (...) La totale disponibilité pour servir les autres est notre unique titre d'honneur !", s'est-il exclamé, en appelant à aller vers "ceux qui se sont éloignés de leur propre foi et se déclarent athées"

Le pape argentin a condamné la logique, "autolimitée par les préjugés", "des docteurs de la loi", qui, par rigorisme, marginalisent les exclus, comme jadis les lépreux. Il y a ceux "qui se scandalisent même pour une guérison, face à n'importe quelle ouverture, à n'importe quel pas qui n'entre pas dans leurs schémas mentaux et spirituels, à n'importe quelle caresse ou tendresse qui ne correspond pas à leurs habitudes de pensée et à leur pureté rituelle", a-t-il fustigé.

S'ouvrir aux divorcés, homosexuels, couples en union libre...

À lire aussi

Ces phrases, devant tous les cardinaux réunis en fin de consistoire, rappelaient la fameuse phrase d'ouverture "Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ?", qu'il avait prononcée en 2013 à son retour du Brésil.

En octobre, un deuxième synode sur la famille va s'ouvrir, et ce thème de l'accueil dans l'Église des personnes qui ne sont pas en règle avec la doctrine (divorcés, homosexuels, couples en union libre) sera très controversé.

Le père canadien Thomas Rosica, porte-parole anglophone du Vatican, a aussitôt tweeté : "cette homélie devrait être le document de travail pour le synode des évêques sur la famille".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/