1 min de lecture Espace

Le Nobel de physique à des cosmologues, un Canado-Américain et deux Suisses

Les trois chercheurs ont contribué à "une nouvelle compréhension de la structure et de l'histoire de l'univers", selon l'Académie Nobel.

Les trois lauréats du prix Nobel de Physique, le 8 octobre 2019
Les trois lauréats du prix Nobel de Physique, le 8 octobre 2019 Crédit : JONATHAN NACKSTRAND / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Avant eux Marie Curie, Albert Einstein ou Niels Bohr ont inscrit leur nom au palmarès du prestigieux prix. Le Nobel de physique a distingué mardi 8 octobre trois éminents cosmologues, le Canado-Américain James Peebles et les Suisses Michel Mayor et Didier Queloz.

Le prix va pour moitié à James Peebles pour ses "découvertes théoriques en cosmologie physique" et pour l'autre moitié conjointement à Michel Mayor et Didier Queloz pour leur "découverte d'une exoplanète en orbite autour d'une étoile de type solaire", a annoncé Göran Hansson, secrétaire général de l'Académie royale des sciences de Suède.

Les trois chercheurs, astrophysiciens et astronomes, ont contribué à "une nouvelle compréhension de la structure et de l'histoire de l'univers". "Leurs travaux ont changé à jamais nos conceptions du monde", a ajouté l'académie.

Une nouvelle compréhension de l'Univers

James Peebles s'est intéressé au cosmos, avec ses milliards de galaxies et ses groupes de galaxies. Son cadre théorique, développé durant deux décennies, plonge à la genèse de l'univers, du Big Bang à nos jours.

À lire aussi
La Nasa a présenté les futures combinaisons des astronautes du programme Artémis 3. Propulsé
Pourquoi la Nasa prépare une nouvelle génération de combinaisons spatiales

Michel Mayor et Didier Queloz ont exploré notre galaxie, la Voie lactée, à la recherche de mondes inconnus. En 1995, ils ont fait la première découverte d'une planète en dehors de notre système solaire : une exoplanète orbitant autour d'une étoile de type solaire. 

Nommée 51 Pegasi b, cette toute première exoplanète avait fait l'effet d'une bombe dans le milieu des astrophysiciens. "Personne ne savait si les exoplanètes existaient ou non", se souvient Michel Mayor. "Des astronomes prestigieux les cherchaient depuis des années... en vain!."

Qu'elle soit récompensée par un Prix Nobel, c'est tout simplement extraordinaire"

Michel Mayor et Didier Queloz
Partager la citation

Dans un communiqué publié par l'Université de Genève, ils ont rappelé leur "excitation" lorsqu'ils ont fait cette découverte. "Qu'elle soit récompensée par un Prix Nobel, c'est tout simplement extraordinaire", ont-ils ajouté.

Ils recevront leur prix des mains du roi de Suède, Carl XVI Gustaf, lors d'une fastueuse cérémonie à Stockholm le 10 décembre, date-anniversaire de la mort d'Alfred Nobel, inventeur de la dynamite et créateur des prix.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Prix Nobel Astronomie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants