1 min de lecture Justice

Le milliardaire russe Kerimov mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale

Souleïman Kerimov, dont l'interpellation lundi à l'aéroport de Nice a provoqué la colère de Moscou, doit remettre son passeport et verser un cautionnement de 5 millions d'euros.

Souleïman Kerimov
Souleïman Kerimov Crédit : SERGEI RASULOV JR. / NEWSTEAM / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Le sénateur milliardaire russe Souleïman Kerimov a été mis en examen ce mercredi 23 novembre à Nice pour blanchiment de fraude fiscale et placé sous un strict contrôle judiciaire. C'est le procureur qui l'a annoncé tard dans la soirée ce mercredi. Conséquence, le milliardaire, dont l'interpellation lundi à l'aéroport de Nice a provoqué la colère de Moscou, doit remettre son passeport et verser un cautionnement de 5 millions d'euros

Il n'a en outre pas le droit de quitter les Alpes-Maritimes, a précisé le procureur de la République, Jean-Michel Prêtre. On soupçonne le milliardaire d'avoir acquis des propriétés par le biais d'intermédiaires ou de sociétés écrans sur la Côte d'Azur. L'oligarque de 51 ans, originaire du Daguestan, une république russe proche de la Tchétchénie, est classé 21e fortune de Russie par Forbes.

Le chargé d'affaires de l'ambassade de France à Moscou a été convoqué mercredi par le ministère russe des Affaires étrangères après l'arrestation du milliardaire et sénateur russe. Le service de presse du ministère russe a "confirmé" cette convocation, évoquée par des parlementaires russes, précisant qu'elle avait eu lieu ce mercredi. Les chargés d'affaires remplacent généralement les ambassadeurs quant ces derniers sont en déplacement. 

Le Kremlin prêt à "tous les efforts" pour le défendre

La Russie est décidée à venir en aide à son sénateur. Mardi 21 novembre, après l'annonce de l'interpellation du milliardaire russe, le Kremlin avait indiqué que la Russie allait entreprendre "tous les efforts possibles" pour défendre les intérêts de Souleïman Kerimov. "Le statut de sénateur de Souleïman Kerimov ainsi que le fait qu'il soit citoyen de la Russie constituent un gage que nous entreprendrons tous les efforts possibles, les efforts maximaux pour protéger ses intérêts juridiques", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Russie Kremlin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants