1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le Japon veut renforcer son rôle militaire
1 min de lecture

Le Japon veut renforcer son rôle militaire

Pourtant pays pacifiste, le gouvernement japonais prévoit de renforcer son rôle militaire au moment où les rivalités territoriales attisent les tensions dans la région.

Les forces de défense de la navy japonaise
Les forces de défense de la navy japonaise
Crédit : KAZUHIRO NOGI / AFP
Cécile De Sèze & AFP

Si la Chine y est hostile, c'est un projet qui va plaire aux États-Unis. Son allié, le gouvernement du Japon, pays officiellement pacifiste, va approuver jeudi une série de lois visant à renforcer le rôle militaire de l'Archipel. Et ceci au moment où les rivalités territoriales attisent les tensions dans la région. Le cabinet de Shinzo Abe doit se réunir en fin de journée pour adopter cette législation controversée et le Premier ministre conservateur devrait la soumettre au parlement dès vendredi. 

Promus par Shinzo Abe depuis son élection en décembre 2012, les nouveaux textes législatifs entérinent la décision gouvernementale, datant de l'an dernier, de valider le principe de "l'autodéfense collective". Cette évolution doit permettre aux forces armées nippones - officiellement appelées "Forces d'autodéfense" - de voler au secours d'un allié, à savoir les États-Unis, même si le Japon n'est pas directement attaqué. 

Un projet très controversé dans le pays et hostile pour la Chine

Le principe d'autodéfense collective, applaudi par Washington qui veut depuis longtemps que Tokyo assume une part plus importante de sa propre défense, rencontre une vive opposition au Japon. Il va à l'encontre des dispositions de la Constitution pacifiste du Japon et risque d'entraîner l'Archipel dans "une guerre américaine", selon les opposants à ce projet. 

L'initiative du Premier ministre, un nationaliste, se heurte également à l'hostilité de la Chine qui accuse la droite japonaise de renouer avec le passé militariste. Tokyo et Pékin se disputent vivement la souveraineté d'îles inhabitées en mer de Chine orientale, appelées Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/