2 min de lecture Daesh

Le groupe État islamique a détruit le plus vieux monastère chrétien d'Irak

Les jihadistes de Daech ont rasé au bulldozer le monastère de Saint-Élie à Mossoul, construit il y a plus de 1.400 ans.

Des combattants de l'État islamique (photo diffusée sur le compte Twitter jihadiste Al-Baraka news le 11 juin 2014) (archive).
Des combattants de l'État islamique (photo diffusée sur le compte Twitter jihadiste Al-Baraka news le 11 juin 2014) (archive). Crédit : ALBARAKA NEWS / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

Il rejoint la liste des plus de 100 sites religieux et historiques réduits à néant par les jihadistes du groupe État islamique. Le monastère de Saint-Élie (Dair Mar Elian), plus vieux monastère chrétien d'Irak, a été rasé au bulldozer. Les historiens estiment que le site, situé près de la ville de Mossoul, cité capturée par Daech en 2014, date de plus de 1.400 ans

Ce sont des photos satellite obtenues par l'Associated Press (AP) qui ont permis de prendre conscience du drame. À la demande de l’agence de presse américaine AP, le cabinet d'imagerie spatiale DigitalGlobe a pris des photos satellite du site. En les comparant avec des images antérieures, DigitalGlobe a pu estimer la date du "crime" entre le 27 août et le 28 septembre 2014. Avant le 27 août, même sans toit, le monastère avait encore ses 26 chambres, son sanctuaire et sa chapelle. Un mois plus tard, "les murs de pierre ont été littéralement pulvérisés", constate pour AP le spécialiste en imagerie satellitaire Stephen Wood, PDG de l'analyse AllSource.

"Je ne peux pas décrire ma tristesse", a confié le révérend Paul Thabit Habib, natif de Mossoul, dans un entretien à l'AP, et rapporté par le Figaro. "Notre histoire chrétienne à Mossoul est victime d'une barbarie jamais égalée. Nous voyons cela comme une tentative de nous expulser (les chrétiens) d'Irak et d'éliminer notre existence sur cette terre."

Monastères, mosquées, bibliothèques et musées réduits à néant

Mossoul est surnommée "la grande ville" dans la Bible et ce n'est pas le seul lieu à subir des destructions de ce type. Les jihadistes du groupe terroriste se sont livrés à des actes de destruction dans de nombreux sites antiques en Syrie et en Irak, notamment dans le temple de Bel de Palmyre, véritable joyau de la cité antique, tombée aux mains des djihadistes en juin 2014. Ce n'est pas la première fois que Daech s'attaque à la culture de Mossoul. En février 2015 les jihadistes du groupe terroriste avaient détruit des œuvres vieilles de plus de 2.000 ans à coups de massue, dans un musée de la ville. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Chrétiens Irak
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants