1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le chômage au plus bas en Allemagne depuis 1990
2 min de lecture

Le chômage au plus bas en Allemagne depuis 1990

ÉDITO - Le taux de chômage outre-Rhin est resté en décembre à 6%, un niveau historiquement bas depuis la réunification du pays.

Le chômage au plus bas en Allemagne depuis 1990
03:12
Le chômage au plus bas en Allemagne depuis 1990
03:14
Loïc Farge
Loïc Farge

Seulement 6% de la population active n’a pas de travail en Allemagne. Un niveau qui n’a jamais été aussi faible depuis la réunification des deux Allemagne en 1990. Crise ou pas crise, notre voisin a créé 4,2 millions d’emplois ces douze dernières années. Cette solidité du marché du travail - il y aura encore plus de 400.000 nouveaux postes cette année - offre une formidable sérénité aux responsables allemands.

Les caisses de l’assurance-chômage, gonflées par des records de cotisations liées au travail, sont excédentaires ce 4,9 milliards en 2016, ce qui porte leurs réserves à 11 milliards d'euros. Pour mémoire, face à nos 10% de chômeurs, notre Unedic est en déficit de 4,6 milliards et supporte une dette de 30 milliards.

Tout indique que l'afflux de réfugiés ne va pas changer la donne. L'Allemagne est le pays le plus vieux d’Europe : 42% de sa population a plus de 50 ans. L’appel d’air de Merkel correspond aussi à l’attente de son économie, dont le problème, à court comme à moyen terme, n’est pas de créer des jobs mais de trouver des bras pour s’en saisir.
Depuis des années, le patronat allemand organise des forums et des salons en Espagne, au Portugal ou en Grèce, pour y séduire les jeunes ingénieurs, médecins, juristes ou informaticiens sans emploi.

Angela Merkel n'aura connu, année après année, que des courbes du chômage en baisse

Christian Menanteau

Depuis quelques mois, Berlin a instauré une liste de dix-huit secteurs professionnels, de la plomberie au paramédical en passant par la mécanique, qui ouvrent leurs portes aux étrangers. Quant au million de migrants accueillis l’an dernier, les spécialistes locaux estiment qu’après formation, il comblera en grande partie les besoins en personnel moyennement qualifié qu’attendent le BTP, l’hôtellerie-restauration, le commerce ou les services à faible valeur ajoutée.

À écouter aussi

Un atout pour Angela Merkel avant son rendez-vous électoral ? Sur ce terrain, la chancelière fait carton plein. Elle n’aura connu, année après année, que des courbes du chômage en baisse. Si on considère ce critère comme déterminant sur le plan électoral, elle peut alors se vanter de n’avoir jamais eu à résoudre de problème d’inversion de courbe.

La note du jour

04/20 à Benoit Apparu. Le porte-parole de François Fillon affirme que le taux de pauvreté atteint "un record absolu dans l'Histoire de France".  C’est heureusement faux. Les chiffres de l’Insee démontrent le contraire. Le taux était de 18% sous Pompidou, de 14,3% sous Fillon premier ministre, et de 14,1% sous Valls premier ministre. Sur le fond, c'est malsain de noircir sans fondement la situation du pays.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/