1 min de lecture Afrique

Le cameraman américain atteint d'Ebola a quitté le Liberia

Le cameraman américain atteint d'Ebola a été évacué du Liberia ce dimanche.

Des hommes portant des protections contre l'Ebola, le 30 août 2014, à Monrovia. (archives)
Des hommes portant des protections contre l'Ebola, le 30 août 2014, à Monrovia. (archives) Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le cameraman américain qui a contracté le virus de l'Ebola au Liberia a été évacué ce dimanche de Monrovia, a indiqué dans la soirée une source humanitaire.

Ashoka Mukpo, 33 ans, un cameraman freelance recruté ce mardi par la chaîne de télévision américaine NBC, était en quarantaine depuis ce mercredi dans un centre de traitement de l'Ebola de l'ONG française Médecins sans frontières (MSF), à la limite est de la capitale libérienne.

La présidente de NBC Deborah Turness avait précisé ce vendredi qu'il serait évacué vers un centre spécialisé, comme les précédents patients américains, et que "par principe de précaution", le reste de l'équipe, ne présentant pourtant aucun symptôme, serait "rapatrié par vol spécial et se placerait en quarantaine pendant 21 jours", durée maximale d'incubation du virus.

Quatrième Américain contaminé

Il s'agit du quatrième Américain contaminé dans ce pays et du premier journaliste étranger atteint depuis le début de l'épidémie, qui a emporté plusieurs journalistes locaux. "Les médecins sont optimistes sur son cas", avait indiqué ce vendredi le père du cameraman, Mitchell Levy, dans un message publié par la chaîne.

À lire aussi
santé
Guinée : "situation d'épidémie Ebola" avec 7 cas confirmés, dont 3 décès

Le Liberia est le pays le plus touché par la fièvre hémorragique Ebola, comptant près des deux tiers des quelque 3.300 morts qu'a faits l'épidémie en Afrique de l'Ouest. Les ONG sur le terrain comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estiment que l'épidémie est hors de contrôle et devrait encore faire des milliers, sinon des dizaines de milliers de morts supplémentaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Afrique Liberia Ebola
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants