1 min de lecture Animaux

La Zambie veut abattre 2.000 hippopotames et s'attitre la colère d'une ONG

Le 13 février 2019, la Zambie a provoqué l'indignation de l'ONG Born Free en annonçant son intention d'abattre 2.000 hippopotames au cours des 5 prochaines années.

2.000 hippopotames sont menacés en Zambie
2.000 hippopotames sont menacés en Zambie Crédit : ROLAND WEIHRAUCH / DPA / AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion
et AFP

La Zambie est dans le collimateur des défenseurs des droits des animaux. Le 13 février 2019, le pays a annoncé son intention d'abattre 2.000 hippopotames au cours des cinq prochaines années. Une macabre décision pour réduire le nombre, jugé excessif, de ces mammifères dans l'est du pays.

"Actuellement, la population d'hippopotames dans le parc national de Luangwa Sud-est est de 13.000, alors que Luangwa ne peut accueillir que 5.000 hippopotames (...) Cela pose un danger pour l'écosystème", a expliqué un responsable du ministère, sous couvert d'anonymat à l'AFP. L'élimination des hippopotames débutera en mai 2019, au moment de l'ouverture de la chasse, comme l'a indiqué le ministère du Tourisme de Zambie à l'AFP.

Ce n'est pas la première fois que la Zambie annonce des projets similaires contre les animaux et l'environnement. Mais, au cours des dernières années, le pays s'était rétracté à chaque fois sous la pression des organisations de défense de la nature. 

À lire aussi
Un requin bleu (illustration) animaux
Japon : un requin retrouvé mort étranglé par une tortue géante

Une décision pour des "raisons économiques"

L'ONG Born Free est d'ailleurs montée au créneau en apprenant la décision du pays contre les hippopotames. "Il s'agissait d'abord d'empêcher une épidémie d'anthrax. Puis le niveau de l'eau dans la rivière Luangwa était trop faible. Maintenant, c'est à cause d'une prétendue surpopulation. Aucune de ces justifications ne tient la route", estime Will Travers, le président de Born Free. 

L'Organisation est persuadée que ce projet des autorités zambiennes est surtout motivé pour des raisons économiques, puisque les hippopotames tués seront vendus sous forme de trophées. Une entreprise sud-africaine propose déjà un séjour en Zambie avec "un package hippopotames" à 200.000 rands (12.800 euros) pour cinq animaux tués par chasseur, précise Born Free à l'AFP. Selon Will Travers, l'abattage des hippopotames pourrait générer près de 3 millions d'euros.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux International Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796938987
La Zambie veut abattre 2.000 hippopotames et s'attitre la colère d'une ONG
La Zambie veut abattre 2.000 hippopotames et s'attitre la colère d'une ONG
Le 13 février 2019, la Zambie a provoqué l'indignation de l'ONG Born Free en annonçant son intention d'abattre 2.000 hippopotames au cours des 5 prochaines années.
https://www.rtl.fr/actu/international/la-zambie-veut-abattre-2-000-hippopotames-et-s-attitre-la-colere-d-une-ong-7796938987
2019-02-14 11:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8zW8VSzo-1ECLncNegjYLw/330v220-2/online/image/2019/0214/7796939149_2-000-hippopotames-sont-menaces-en-zambie.jpg