2 min de lecture Terrorisme

La propagande d'Al-Qaida raconte comment Oussama Ben Laden a imaginé le 11 septembre

Le magazine de propagande d'un groupe salafiste proche d'al-Qaida affirme que le crash d'un avion de ligne reliant Los Angeles au Caire en 1999 aurait agi comme un révélateur pour le terroriste.

L'ancien leader d'al-Qaïda Oussama Ben Laden dans une vidéo déclassifiée de la CIA
L'ancien leader d'al-Qaïda Oussama Ben Laden dans une vidéo déclassifiée de la CIA Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

Le 31 octobre 1999, le vol EgyptAir 990 reliant Los Angeles, aux États-Unis, à l'aéroport du Caire, en Égypte, s'est écrasé au beau milieu de l'océan Atlantique, quelques minutes après une escale à l'aéroport JFK de New York, emportant avec lui les 217 passagers à bord, dont une centaine d'Américains. Les causes de l'accident n'ont jamais été élucidées. La boîte noire a enregistré la voix du copilote égyptien, qui répète à sept reprises : "Je me confie à Dieu". Les enquêteurs américains ont conclu à un suicide ou un acte de vengeance envers la compagnie. Leurs homologues égyptiens ont estimé qu'il s'agissait plutôt d'une défaillance mécanique. 

Selon le magazine de propagande al-Masra publié par le groupe salafiste Ansar-al-Charia, affilié à l'AQPA, la branche d'al-Qaida dans la péninsule arabique, Oussama Ben Laden aurait planifié les attentats du 11 septembre 2001 à la lumière de cette catastrophe, rapporte le site du quotidien britannique The Independent, qui a eu accès à l'article. À l'annonce de la nouvelle, le leader d'al-Qaida se serait demandé pourquoi le pilote n'avait pas précipité l'avion dans des tours, indique l'article. 

Pas la version du "cerveau" du 11 septembre

D'après la revue de propagande, cette tragédie aurait agi comme un révélateur et sonné le point de départ de l'élaboration des attaques terroristes simultanées qui causeront la mort de près de 3.000 personnes aux États-Unis deux ans plus tard. Oussama Ben Laden et Khalid Cheikh Mohammed, identifié comme le principal architecte des attentats par la commission parlementaire d'enquête américaine sur les attaques du 11 septembre, auraient alors décidé d'envoyer aux États-Unis "des frères" munis de passeports américains afin qu'ils s'entraînent au pilotage d'avions de ligne. Parmi eux, l'article de propagande énumère le nom des pirates des vols American Airlines 11, United Airlines 175, American Airlines 77 et United Airlines 93.

Cette rhétorique de propagande - destinée à rallier de nouveaux membres à la cause terroriste d'al-Qaïda au Yémen, selon le département d'État américain - est naturellement sujette à caution. Lors des interrogatoires préliminaires au procès de Zacarias Moussaoui (un jihadiste français que la justice américaine considère comme le "20e pirate du 11 septembre"), dont plusieurs éléments sont rapportés dans un article du Monde, Khalid Cheikh Mohammed a fait état en 2006 d'un premier projet de détournement de plusieurs avions de ligne aux États-Unis planifié en 1994 et déjoué au début de l'année 1995. Le "cerveau" des opérations a également indiqué qu'Oussama Ben Laden avait été convaincu de la faisabilité des attaques du 11 septembre en mars ou avril 1999. Bien avant le crash du vol EgyptAir 990.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Attentats du 11 septembre 2001 Oussama ben Laden
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants