1 min de lecture Art

La Grèce réclame à nouveau à Londres de rendre les marbres du Parthénon

La Grèce a demandé au Royaume-Uni de lui restituer les marbres du Parthénon, exposés au British Museum de Londres.

Les marbres d'Elgin exposés au British Museum
Les marbres d'Elgin exposés au British Museum Crédit : LEON NEAL / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Fermé pour cause d'épidémie de coronavirus, le Parthénon à Athènes en Grèce a rouvert lundi 18 mai. Seulement voilà, celui-ci est toujours orphelin de ses frises de marbre, exposés au British Museum de Londres. Samedi, la Grèce a donc pressé le Royaume-Uni de les lui restituer. Ces sculptures antiques ont été détachées du Parthénon et expédiées au Royaume-Uni au début du XIXe siècle par le diplomate britannique Lord Elgin. Elles sont désormais l'une des pièces maîtresses du British Museum.
Londres a toujours refusé de restituer ces frises, également connues sous le nom de marbres d'Elgin, arguant qu'elles avaient été emportées avec l'autorisation des dirigeants ottomans d'Athènes de l'époque. "La réouverture des sites archéologiques (...) est l'occasion pour les comités internationaux soutenant la restitution des marbres du Parthénon de réaffirmer leur demande incessante et celle du gouvernement grec d'un retour définitif des marbres dans leur patrie", écrit samedi la ministre grecque de la Culture, Lina Mendoni, dans un communiqué.

Les marbres ont été l'objet d'"un pillage" et la Grèce ne reconnaîtra jamais la propriété du British Museum sur les frises, affirme Mme Medoni. La Grèce fait campagne depuis plusieurs décennie pour la restitution des marbres et a un temps envisagé de poursuivre Londres devant la justice. Ces dernières années, Athènes a privilégié la voie diplomatique, proposant une médiation de l'Unesco, l'institution de l'ONU chargée de la culture et de l'éducation, une offre rejetée par le British Museum.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art Grèce Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants