1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. La Corée du Nord tire quatre missiles, le Japon en alerte
1 min de lecture

La Corée du Nord tire quatre missiles, le Japon en alerte

Après le lancement de quatre missiles balistiques par la Corée du Nord, trois des engins sont tombés dans la zone économique exclusive du Japon.

Le lancement d'un missile sol-air, en Corée du Nord, le 20 mars 2013 (archives).
Le lancement d'un missile sol-air, en Corée du Nord, le 20 mars 2013 (archives).
Crédit : AFP PHOTO / KCNA VIA KNS
Maxime Magnier & AFP

Pyongyang n'en finit pas d'afficher son agressivité à l'égard de ses voisins. Ce lundi 6 mars, la Corée du Nord a lancé quatre missiles balistiques, dont trois sont tombés près du Japon.

"La Corée du Nord a tiré presque simultanément quatre missiles balistiques qui ont parcouru environ 1.000 km. Trois d'entre eux sont tombés dans la zone économique exclusive de notre pays", a déclaré Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, devant le Parlement, ajoutant : "Ceci montre clairement que la Corée du Nord a atteint un nouveau degré de menace. Après cette séance (au Parlement), je vais convoquer le Conseil national de sécurité".

"Les tirs répétés de la Corée du Nord sont un acte de provocation pour notre sécurité et une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Nous ne pouvons en aucun cas tolérer cela", a aussi estimé le chef d'État nippon. 

Par la suite, Washington a affirmé "condamner fermement" le lancement des missiles par Pyongyang, promettant  "d'utiliser toute la gamme des moyens à [sa] disposition contre cette menace croissante".

Kim Jong-Un avait ordonné "des contre-mesures exhaustives"

À lire aussi

Comme ils le font chaque année, la Corée du Sud et les États-Unis ont lancé la semaine dernière des manœuvres militaires conjointes, ce qui suscite régulièrement la colère de Pyongyang, qui condamne ces manœuvres et les considère comme des provocations et des préparatifs pour une invasion de son territoire.

Le 1er mars, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un avait ordonné à l'armée "d'élaborer des contre-mesures exhaustives en vue d'une frappe sans merci contre une attaque aérienne soudaine de l'ennemi", tel que l'avait annoncé l'agence de presse officielle KCNA.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/