2 min de lecture Europe

La Chine défend sa vision de la mondialisation

ÉDITO - Le président chinois Xi Jinping s'est posé, lundi 15 mai, en rempart contre le protectionnisme devant un parterre de chefs d'Etat venus célébrer à Pékin son projet de "Nouvelles routes de la soie".

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
François Lenglet : la Chine défend sa vision de la mondialisation Crédit Image : SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Un sommet international s'est achevé lundi 15 mai en Chine, visant à rétablir l'un des axes commerciaux les plus anciens du monde : la "route de la soie". Il y avait une trentaine de chefs d'État dans la capitale chinoise, parmi lesquels le Russe Poutine et le Turc Erdogan. Ils étaient invités par Pékin, qui a lancé ce gigantesque projet d'infrastructure pour relier l'Empire du Milieu à l'Europe via la Russie et l'Asie centrale, et à l'Afrique. Il s'agit de construire des routes, des lignes de chemin de fer, des pipelines, des lignes maritimes, et même des ports, comme celui du Pirée, à Athènes, que les Chinois ont racheté pour une bouchée de pain à la faveur de la faillite de la Grèce. La Chine, toujours portée à l'excès lorsqu'il s'agit de célébrer ses propres réalisations, annonce quelque 800 milliards d'euros d'investissements et de prêts pour le projet.

Cela suit le tracé de l'ancienne "route de la soie", cet axe qui reliait la Chine à l'Europe via la Turquie, depuis l'avant Jésus-Christ jusqu'au XVe siècle. À entendre la propagande chinoise, il s'agit de promouvoir la paix, l'amitié entre les peuples et le commerce équitable. Une forme de mondialisation heureuse, que la Chine promeut désormais - on croit rêver ! - au moment où l'Occident et l'Amérique, en particulier, se tournent vers le protectionnisme.

Des visées de superpuissance

La réalité est pourtant moins rose. La Chine n'a toujours pas ouvert ses marchés, c'est un pays fermé. Les Européens redoutent qu'elle n'utilise ces nouvelles routes pour exporter, à prix cassés, sa surproduction industrielle, en acier, en chimie, en ciment, etc. Aujourd'hui, l'Europe achète déjà pour un milliard d'euros de produits chaque jour, alors que la Chine ne nous en prend que pour la moitié.

Les objectifs politiques de ce projet sont très importants. Ce projet matérialise une révolution considérable pour la Chine. Naguère un pays fermé, tourné vers lui-même, au point qu'un empereur du temps passé avait interdit de construire des bateaux et de faire des voyages en mer, la Chine a aujourd'hui des visées non pas coloniales, mais en tout cas de superpuissance. On le voit avec ce projet, on le voit avec l'extraordinaire progression du budget militaire, avec l'expansion territoriale en Mer de Chine, au sud du pays, au prix d'accrochages frontaliers réguliers avec les pays voisins.

L'heure des Chinois ?

Les Chinois cherchent tout d'abord à sécuriser leurs approvisionnements en matières premières et à consolider les marchés de leur machine à exporter - n'oublions pas que le pays est devenu le premier exportateur mondial, devant l'Allemagne. Mais au-delà de ces intérêts matériels, ils veulent se constituer une zone d'influence et devenir le leader de cette nouvelle mondialisation.

À lire aussi
innovation
Prix Business With Attitude 2021 : Maryne Cotty-Eslous, fondatrice de Lucine, lauréate

Toute période de mondialisation économique a, en effet, sa puissance dominante, celle qui fait prévaloir ses intérêts, qui éventuellement règle les conflits, et qui édicte les règles commerciales et financières, généralement à son avantage. Au XVIIe siècle, c'était la France. Au XIXe, c'était le Royaume-Uni, qui régnait sur les mers. Au XXe, bien sûr les États-Unis. Au XXIe, les Chinois en sont convaincus, ce sera leur heure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe États-Unis Chine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants