1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'Arabie Saoudite organise ses premières élections ouvertes aux femmes
2 min de lecture

L'Arabie Saoudite organise ses premières élections ouvertes aux femmes

L'Arabie saoudite était le dernier pays au monde à dénier à ses citoyennes le droit de vote.

L'organisation Human Rights Watch a salué ces élections comme un pas de plus vers une plus grande participation des femmes dans la vie politique.
L'organisation Human Rights Watch a salué ces élections comme un pas de plus vers une plus grande participation des femmes dans la vie politique.
La rédaction numérique de RTL & AFP

Il s'agit d'une grande première dans l'histoire du pays. L'Arabie saoudite organise ce samedi 12 décembre des élections ouvertes aux femmes en tant que candidates ou électrices. Une timide avancée vers l'égalité des sexes dans un royaume ultra-conservateur. Régi par une vision rigoriste de l'islam, ce pays est l'un des plus restrictifs au monde pour les femmes qui n'ont pas le droit de conduire et doivent obtenir l'accord d'un homme pour travailler ou voyager. L'Arabie saoudite était le dernier État au monde à dénier à ses citoyennes le droit de vote. 

"Ce sont des choses qu'on voit à la télévision dans d'autres pays, sans pouvoir le faire nous-mêmes", a souligné Awatef Marzooq à l'AFP, avant de lancer: "Maintenant, les femmes ont une voix".  

Les opérations de vote ont commencé ce samedi matin pour les élections municipales. Électeurs et électrices pourront choisir entre 6000 candidats hommes et 900 femmes autorisées pour la première fois à se présenter. La mixité dans les lieux publics étant interdite, les candidates en campagne n'ont pu rencontrer que leurs électrices. Celles-ci ont été 119 000 à s'être inscrites pour la première fois sur une liste électorale, sur un total de près de 1,5 million d'électeurs selon des chiffres officiels.

Nous avons déjà gagné en nous présentant

une candidate aux municipales en Arabie Saoudite

Certaines femmes ont affirmé avoir rencontré des complications pour s'enregistrer en tant qu'électrices. En cause : des obstacles bureaucratiques, un manque d'information et le fait que les femmes ne peuvent simplement pas conduire pour aller s'inscrire. Dans un contexte où moins d'un électeur sur dix est une femme, peu de Saoudiennes s'attendent ainsi à être élues. 

À lire aussi

"Pour vous dire la vérité, je ne me présente pas pour gagner", a confié Badreldin al-Sawari, pédiatre du centre de Ryad. "Nous avons déjà gagné en nous présentant". Human Rights Watch a salué ces élections comme un pas de plus vers une plus grande participation des femmes dans la vie politique, tout en soulignant que "le pays continue de discriminer les femmes à travers une myriade de lois, de politiques et de pratiques".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/