2 min de lecture Julian Assange

Julian Assange ne sortira pas rapidement, selon son avocate

Jennifer Robinson, l'une des avocates de Julian Assange, a tenu à modérer les propos du fondateur de WikiLeaks, qui a annoncé sa sortie "sous peu" de l'ambassade d'Equateur à Londres.

Julian Assange lors d'une conférence de presse à l'ambassade d'Equateur à Londres, le 18 août 2014.
Julian Assange lors d'une conférence de presse à l'ambassade d'Equateur à Londres, le 18 août 2014. Crédit : AFP PHOTO / POOL / JOHN STILLWELL
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"Il est très difficile de donner un calendrier" de la sortie de l'ambassade d'Equateur à Londres de Julian Assange, a estimé l'une de ses avocates, Jennifer Robinson, ce mardi 19 août. Le fondateur de WikiLeaks a déclaré la veille qu'il quitterait l'ambassade "sous peu". L'Australien de 43 ans y vit reclus depuis 26 mois.

Pour son avocate Jennifer Robinson, aucune date ne peut être avancée tant que Julian Assange n'aura pas reçu la garantie de ne pas être extradé aux Etats-Unis. Il partira "dès qu'auront été négociées les conditions permettant à Julian de quitter l'ambassade avec l'assurance que l'asile politique dont il bénéficie, et qui le protège du risque d'extradition vers les Etats-Unis, sera respecté", a-t-elle dit au groupe audiovisuel public australien ABC. "Et ce n'est toujours pas le cas", a-t-elle ajouté.

Réfugié depuis juin 2012 à l'ambassade d'Equateur, il bénéficie depuis le 18 août de la même année de "l'asile politique".

Menace d'extradition vers les Etats-Unis

Julian Assange refuse de répondre aux convocations de la justice suédoise dans le cadre d'une enquête pour violences sexuelles dont il est accusé par deux jeunes femmes. Il craint d'être extradé vers les Etats-Unis et d'y être jugé pour avoir publié des centaines de milliers de documents secrets du gouvernement et de l'armée américaines. Il nie en outre les accusations le visant en Suède.

À lire aussi
Julian Assange, le cofondateur de Wikileaks justice
Julian Assange : le parquet suédois abandonne les poursuites pour viol

Ce "grand nombre de procédures judiciaires en cours en Suède, et l'enquête menée par un grand jury aux Etats-Unis" contre WikiLeaks compliquent sérieusement la situation de l'Australien, rappelle Jennifer Robinson. "Nous souhaitons tous le voir sortir le plus vite possible. Il est enfermé depuis plus de deux ans et les circonstances et les conditions à l'intérieur (de l'ambassade) ne sont pas géniales", a-t-elle dit sans se prononcer sur la santé de Julian Assange.

Jusqu'ici, le gouvernement de David Cameron a refusé d'accorder un sauf-conduit qui permettrait à Assange de quitter le pays. Et Scotland Yard a indiqué qu'il serait immédiatement arrêté s'il posait le pied sur la voie publique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Julian Assange Wikileaks Équateur
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants