2 min de lecture Traditions

Japon : les pères divorcés privés à jamais de leurs enfants

Une cruelle tradition au Japon. Lors d'un divorce, les pères n'ont plus aucun droit sur leurs enfants. Contacts, adresse, photos... Tout leur est leur est interdit. Des Français concernés ont pu rencontrer Emmanuel Macron en visite officielle.

>
Japon : des enfants enlevés à jamais à leur père Crédit Image : Blondet Eliot / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Brice Dugénie édité par Paul Turban

C’est pire que la suppression du droit de garde. Au Japon, les enfants sont tout simplement enlevés à leurs pères en cas de séparation. Le chef de l'État, en visite officielle dans le pays du 26 au 29 juin, a rencontré des Français dans cette dramatique situation.

Stéphane Lambert, 49 ans, fait partie de ces hommes. Cela fait quatre ans qu'il n'a pas revu Nathan, son fils. Il se souvient en détails du jour où sa femme est partie avec leurs fils de deux ans : "Le 22 juillet 2015, c’était un matin. Elle m’a dit que maintenant, elle ne m’autoriserait plus à rester seul avec l’enfant. Nous nous sommes fâchés", a-t-il expliqué à l'envoyé spécial sur place de RTL.


Le cuisinier est parti, et n'a jamais revu son fils. "Quand je suis revenu le soir, la maison était vide, en tout cas il n’y avait plus d’enfant. Beaucoup de vêtements avaient disparu. Je n’avais plus aucun document. Je n’ai plus aucun document de mon enfant, cela veut dire que je n’ai plus aucune photo. Du jour au lendemain, vous ne savez plus du tout où est votre enfant". 

Un combat pour la justice, contre la justice

Depuis, Stéphane Lambert n’a jamais revu son fils. Il ne sait pas où il vit. L'homme s’est ruiné en détectives et en avocats, mais la justice japonaise ne lui donne aucun droit : le juge l’empêche de voir son fils et l’oblige à verser une pension.

À lire aussi
Donald Trump, le 20 novembre 2019 États-Unis
Thanksgiving : 2 dindes attendent, dans un hôtel de luxe, d'être graciées par Trump


La rencontre avec Emmanuel Macron au deuxième jour de sa visite officielle a été vécue comme un espoir pour l’homme détruit. "Cela fait 4 ans que je me bats tous les jours, que je souffre tous les jours. Toute ma vie tourne autour de ça. Le Président a été à l’écoute. Je pense qu’il a été touché par nos récits. Il a posé des questions. Il a promis qu’il allait faire quelque chose. Ça a été vital, primordial, un soulagement."


Au Japon, des centaines d'hommes sont victimes de ces enlèvements, Américains, Français, et même Japonais. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Traditions Japon Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants