1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Italie : un chef de la mafia napolitaine arrêté par les policiers venus lui livrer une pizza
2 min de lecture

Italie : un chef de la mafia napolitaine arrêté par les policiers venus lui livrer une pizza

Les enquêteurs s'étaient déguisés pour appréhender plus facilement un des "cent criminels les plus dangereux d'Italie".

Le mafieux sévissait dans le tristement célèbre quartier de Scampia, à Naples.
Le mafieux sévissait dans le tristement célèbre quartier de Scampia, à Naples.
Crédit : RENNA/SIPA
Michael Ducousso & AFP

Roberto Manganiello, mafieux napolitain à la sinistre réputation, a passé une bien triste soirée, samedi 16 avril. Non seulement son club de foot favori a perdu face à l'Inter de Milan, mais en plus, les livreurs qui lui ont apporté sa pizza étaient des policiers déguisés venus pour l'appréhender.

L'histoire un peu cocasse a mis fin à la cavale de cet homme de 35 ans, à la tête d'un des clans affiliés à la fameuse Camorra napolitaine. La police italienne s'est d'ailleurs félicitée d'avoir interpellé "l'un des cent criminels les plus dangereux d'Italie", grâce à "un travail d'enquête de haut niveau" comme l'a salué le ministre de l'Intérieur Angelino Alfano. En fuite depuis 2013, Roberto Manganiello est notamment poursuivi pour un double homicide. En octobre 2004, il aurait tué deux hommes, membres d'un clan ennemi au sien, et dont l'assassinat avait provoqué l'une des premières et plus cruelles affaires de vendetta entre familles mafieuses du quartier napolitain de Scampia. Le quartier tristement célèbre depuis qu'il a servi de théâtre au livre de Roberto Saviano, Gomorra.

Arrêté dans sa place au sud de l'Italie

Même si ce sont les principaux chefs d'accusation, ce ne sont pas les seules charges qui pèsent contre Roberto Manganiello. Il est également poursuivi pour port et détention illégale d'armes, ainsi qu'association de malfaiteurs à caractère mafieux, a précisé la police.

Au moment de sa capture, le criminel regardait le match Naples - Inter de Milan en compagnie d'une napolitaine de 30 ans, dans l'une des caches de son clan, à Orta di Atella, au sud de l'Italie. Depuis ce lieu qu'il croyait hors d'atteinte, il continuait de gérer ses affaires de trafic de drogues et d'extorsion. D'après les informations de l'AFP, Roberto Manganiello n'était pas armé au moment de son interpellation et, "affaibli par la défaite de son équipe favorite", il n'a pas opposé de résistance.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/