2 min de lecture États-Unis

Israël : si Netanyahu gagne les élections, il pourra remercier Donald Trump

L'amitié qui lie le président américain au premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, qui brigue un cinquième mandat, innerve les rapports entre les États-Unis et Israël.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Élections israéliennes : Netanyahou peut compter sur le soutien de Donald Trump Crédit Image : Brendan Smialowski / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Joanna Wadel

Les élections se tiennent en Israël mardi 9 avril. Un scrutin suivi de très près par Donald Trump. Et pour cause, le président américain, qui figure même en photo sur d’immenses panneaux électoraux du premier ministre israélien, a tout fait pour aider son ami Netanyahu. Il l’a d'ailleurs reçu à la Maison Blanche il y a quelques jours.

Le chef d'État a annoncé dans un tweet que les États-Unis reconnaissent la souveraineté d’Israël sur le Golan, annexé lors de la Guerre des Six Jours. Un tweet qui rompt avec la position américaine tenue depuis 1967. Donald Trump raconte avoir pris cette décision en quelques minutes, après un cours d’histoire accéléré. Même son ministre des Affaires Étrangères, qui se trouvait en Israël, a découvert cette décision historique sur Twitter. 

Autre "coup de pouce" : Washington a également annoncé lundi 8 avril que les Gardiens de la Révolution Islamique, en Iran, sont désormais classés comme une organisation terroriste.

Une alliance à la fois intime et stratégique

Cette proximité étonnante entre les deux dirigeants tient d'abord du fait que les États-Unis sont le principal allié d’Israël, même si Netanyahu avait des relations glaciales avec Obama. Mais avec Donald Trump, il y a quelque chose en plus, une proximité personnelle. Les deux hommes se connaissent depuis longtemps, et le gendre du président, Jared Kushner, est un ami de la famille Netanyahu

À lire aussi
Le Capitole, qui abrite le Congrès américain à Washington DC, le 11 mars 2014 (archives). diplomatie
États-Unis : le Congrès reconnaît le génocide arménien, la Turquie réagit

L'époux d'Ivanka Trump est d'ailleurs chargé de présenter un plan de paix au Proche-Orient. Son beau-père a dit un jour que si son gendre ne peut arriver à un accord de paix, personne ne le pourra : ce que prépare la Maison Blanche, c’est donc une alliance entre Israël et l’Arabie Saoudite, contre l’ennemi commun iranien

Des conséquences sur la politique américaine

Lorsque le président américain a déménagé l’ambassade à Jérusalem, c’était surtout pour honorer une promesse faite aux chrétiens évangéliques conservateurs. Donald Trump était ce week-end avec des républicains de la communauté juive, à l’invitation d’un milliardaire des casinos de Las Vegas. Le président leur a parlé de Netanyahu en le nommant "votre premier ministre", simplement parce qu'il appartiennent à la communauté juive. 

Et quand une élue démocrate musulmane du Congrès a récemment dénoncé la double allégeance de certains juifs américains, elle a été accusée d’antisémitisme par Donald Trump, et par Fox News. Les républicains ont même fait voter une résolution à la Chambre. Si "Bibi" Netanyahu est réélu malgré les affaires, il pourra remercier son ami Donald Trump. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Israël Benjamin Netanyahu
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants