1 min de lecture Inde

Inde : de nouveaux affrontements après l'entrée de femmes dans un temple

Des affrontements opposent depuis deux jours des hindous traditionalistes à la police indienne, après l'entrée de deux femmes dans un des sanctuaires les plus sacrés de l'hindouisme.

Des traditionalistes hindous s'opposant à la décision de la Cour suprême indienne
Des traditionalistes hindous s'opposant à la décision de la Cour suprême indienne Crédit : MANJUNATH KIRAN / AFP
ArièleBonte
Arièle Bonte
et AFP

Le combat continue entre les traditionalistes et les défenseurs et défenseuses des droits des femmes en Inde. Après l'entrée de deux Indiennes dans le temple sacré de Sabarimala, dans l'État du Kerala, dans le sud du pays, des affrontements ont éclaté ces mercredi 2 et jeudi 3 janvier, faisant un mort et 15 blessés.

Mercredi, la police a eu recours aux gaz lacrymogènes et aux canons à eau pour tenter de mettre un terme à des affrontements entre groupes rivaux, notamment devant le Parlement de l'État à Thiruvananthapuram.

La police du Kerala a affirmé que l'homme qui était décédé mercredi participait à une manifestation organisée dans la ville de Pandalam par le Bharatiya Janata Party (BJP), le parti du Premier ministre Narendra Modi. La police a indiqué que la victime avait été touchée par des pierres jetées sur les manifestants.

À lire aussi
Le grenouille naine étoilée, toute nouvelle espèce d'amphibien découverte en Inde animaux
Inde : découverte d'une nouvelle espèce de grenouille de la taille d'un ongle

Une bataille judiciaire vieille de 20 ans

La cause de ces affrontements : les fidèles (hommes et femmes) traditionalistes s'opposent à la décision de la Cour suprême annulant l'interdiction d'entrer dans le temple imposée aux femmes âgées de 10 à 50 ans. Cette décision, prise en septembre dernier, renvoie à une bataille judiciaire de 20 ans. Car le temple Sabarimala était jusqu'alors encore l'un des rares à interdire complètement l'entrée des femmes entre la puberté et la ménopause.

La plupart des temples n'autorisent pas les femmes à entrer lorsqu'elles ont leurs règles. Les menstruations sont en effet considérées comme impures dans la société indienne conservatrice et patriarcale.

Malgré la décision de la justice indienne, des milliers de personnes ont bloqué les femmes souhaitant se rendre dans le temple. Le parti du Premier ministre s'oppose également à la décision de la Cour suprême. Le 2 janvier dernier, des dizaines de milliers d'activistes ont alors formé une chaîne humaine pour soutenir la décision de la Cour suprême, renvoyant une image forte à l'échelle internationale. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Inde International Égalité hommes-femmes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796114107
Inde : de nouveaux affrontements après l'entrée de femmes dans un temple
Inde : de nouveaux affrontements après l'entrée de femmes dans un temple
Des affrontements opposent depuis deux jours des hindous traditionalistes à la police indienne, après l'entrée de deux femmes dans un des sanctuaires les plus sacrés de l'hindouisme.
https://www.rtl.fr/actu/international/inde-de-nouveaux-affrontements-apres-l-entree-de-femmes-dans-un-temple-7796114107
2019-01-03 11:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/33Q5NoZd12okvCQ5tKfXQw/330v220-2/online/image/2019/0103/7796114264_des-traditionalistes-hindous-s-opposant-a-la-decision-de-la-cour-supreme-indienne.jpg