1 min de lecture Migrants

Des identitaires récoltent plus de 50.000 € pour saboter le sauvetage de migrants

Des membres de groupes identitaires européens ont lancé une collecte de fonds afin de financer des opérations visant à empêcher le sauvetage de migrants en mer Méditerranée. 57.000 euros ont été récoltés.

Des migrants entassés sur un canot pneumatique au large de la côte libyenne le 5 novembre 2016.
Des migrants entassés sur un canot pneumatique au large de la côte libyenne le 5 novembre 2016. Crédit : ANDREAS SOLARO / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

L'initiative vient d'un mouvement français raciste et xénophobe : Génération identitaire. Ses membres ont lancé une campagne de financement participatif dans le but de "défendre l'Europe". Dans une vidéo présente sur le site du groupuscule d'extrême-droite, l'un des membres dénonce "une invasion qui est en train de se dérouler". Une collecte de fonds a alors été organisée il y a trois semaines, rapporte The Guardian. Plus de 57.000 euros ont déjà été récoltés. Cet argent servira à financer des opérations de sabotage concernant le sauvetage de migrants traversant la Méditerranée, le plus souvent dans des embarcations de fortune. 

Dans la vidéo, on aperçoit un montage d'images faisant référence aux attentats de Paris. "Nous voulons montrer le vrai visage de ces soi-disant ONG qui coopèrent avec des trafiquants qui exploitent la misère humaine", explique l'un des membres du groupe d'extrême-droite. Ce n'est pas la première fois que Génération identitaire tente de mener une action de ce genre. Le 13 mai dernier, à bord d'un navire, ils avaient déjà essayé de bloquer la route à l'Aquariusun bateau de l'ONG SOS Méditerranée qui venait en aide à des embarcations de migrants provenant des côtes libyennes. Mais ils avaient à l'époque été arrêtés par les garde-côtes italiens avant de mettre leur plan à exécution. 

Cette initiative a provoqué une vague d'indignation. Un responsable humanitaire explique même au Guardian que ces formations d'extrême-droite peuvent être encouragées par les propos tenus par les politiques. "Quand le gouvernement britannique ou ses homologues européens évoquent des 'flux' de migrants, ou perpétuent le mythe selon lequel les opérations de sauvetage sont un facteur d'attraction, voire un 'service de taxi', cela alimente les groupes d'extrême-droite". Depuis le début de l'année, 1.620 migrants ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée, rappelle l'Organisation internationale pour les migrations. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Méditerranée ONG
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants