1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Harvard : un club étudiant interdit aux filles pour limiter "le risque d'inconduite sexuelle"
1 min de lecture

Harvard : un club étudiant interdit aux filles pour limiter "le risque d'inconduite sexuelle"

Dans la prestigieuse université américaine, la justification du club "Le Porcellian", exclusivement masculin, a suscité la polémique.

Une cérémonie de remise des diplômes à Harvard (archive).
Une cérémonie de remise des diplômes à Harvard (archive).
Crédit : Paul Marotta / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Michael Ducousso

L'égalité des sexes, ce n'est pas pour tout de suite à Harvard. La prestigieuse université du Massachusetts a bien du mal à faire accepter le principe à l'une des confréries les plus importantes du campus, "Le Porcellian". Malgré les demandes de l'administration et du président de l'établissement, le club lancé en 1791 refuse toujours de s'ouvrir aux femmes et ses arguments attisent la polémique. Si le Porcellian n'accueille pas d'étudiante, c'est pour "limiter le risque de viols".

D'après le New York Times, Charles M. Storey, le président du groupe des anciens du club, a ainsi écrit au Harvard Crimson - le journal étudiant - pour expliquer : "Forcer les organisations du même sexe à accepter des membres du sexe opposé pourrait potentiellement augmenter, et non diminuer, le risque d'inconduite sexuelle". Des propos vivement condamnés par la représentante démocrate du Massachusetts qui a déclaré sur Twitter : "Au lieu de blâmer les femmes, vous pourriez mettre l'accent sur l'enseignement aux membres de votre club de ne pas agresser sexuellement les gens". Un compte Twitter parodique du club s'est lui aussi emparé de l'affaire qui a fait grand bruit au point de provoquer la démission de Charles M. Storey. Mais s'il s'est excusé, le club reste interdit aux femmes.

Au-delà de la polémique, l'intégration des jeunes femmes dans les confréries étudiantes d'Harvard reste un vrai problème. Seuls deux clubs sur huit sont mixtes, et ce depuis l'année dernière. Pourtant, comme le rappelle le New York Times, le règlement d'Harvard stipule que tous les clubs de l'université doivent être mixtes. Le doyen lui-même a rappelé la règle dans les colonnes du Harvard Crimson en précisant que les organisations sociales non-mixtes sont "en contradiction avec les aspirations de la société du XXIe siècle".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/