1 min de lecture Info

Grippe aviaire : le Japon, 1er importateur, bannit le foie gras français

"Les importations de volaille et de produits issus de la volaille française dont la production est postérieure au 23 octobre" ont été interdites par le Japon.

Des blocs de foie gras au salon de l'agriculture
Des blocs de foie gras au salon de l'agriculture Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Deux jours après la découverte de deux nouveaux cas de grippe aviaire en Dordogne, le Japon a décidé, d'interdire les importations de volailles et autres produits avicoles français, dont le foie gras, très prisé au moment des fêtes de fin d'année dans ce pays, premier importateur de ce produit de luxe. 

"Le Japon a interdit les importations de volaille et de produits issus de la volaille française dont la production est postérieure au 23 octobre", a déclaré à l'AFP un responsable du ministère japonais de l'Agriculture, précisant que cette date avait été choisie en prenant en considération la période de 21 jours d'incubation de la maladie.  "Les produits de la volaille, dont le foie gras, fabriqués et emballés avant le 23 octobre, peuvent être importés", a-t-il ajouté. "Ceux produits après cette date sont interdits pour éviter que le virus ne soit introduit au Japon".

Peu d'impact sur le marché japonais

Le responsable japonais assure que l'interdiction après que "les élevages concernés auront abattu leurs animaux et procédé à une désinfection complète". Il affirme par ailleurs que cette interdiction aura peu d'impact sur le marché japonais, une grande partie du foie gras devant être consommé pour les fêtes ayant déjà été importée.

Mais cela exclut l'importation de foie gras frais de France pour les fêtes, a expliqué un importateur français au Japon, Bernard Anquetil, directeur des produits cuisinés de la société F&B Japan. "C'est un peu une catastrophe", a-t-il dit à l'AFP. "Avec le foie gras congelé, on devrait arriver à tenir jusqu'en février-mars (...), mais il y a des gens qui préfèrent travailler avec le frais, surtout pendant les fêtes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Importations Alimentation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants