1 min de lecture Grande-Bretagne

Brexit : Theresa May signe la lettre qui active le divorce

Le déclenchement de l'article 50 du Traité de Lisbonne ouvre deux années de négociations pour déterminer les conditions de sortie du pays de l'Union européenne.

La Première ministre britannique Theresa May signe la lettre qui doit activer le Brexit, mardi 28 mars.
La Première ministre britannique Theresa May signe la lettre qui doit activer le Brexit, mardi 28 mars. Crédit : CHRISTOPHER FURLONG / POOL / AFP
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

Ce cliché va marquer l'histoire de l'Union européenne. Une photographie diffusée par Downing Street, mardi 28 mars, montre une Theresa May sereine, assise devant une cheminée, parapher le document qui active l'article 50 du Traité de Lisbonne, signifiant le lancement des négociations pour le Brexit. La missive sera remise mercredi 29 mars au président du Conseil européen Donald Tusk.

Les services de la Première ministre ont également rendu public des extraits du discours qu'elle compte prononcer devant les députés britanniques mercredi en fin de matinée lorsqu'elle leur annoncera l'activation officielle du Brexit. "Quand je vais m'asseoir à la table des négociations pendant ces prochains mois, je vais représenter toutes les personnes du Royaume-Uni - les jeunes et les vieux, les riches et les pauvres, (...) et oui les citoyens européens qui ont fait de ce pays leur maison", doit-elle lancer devant le parlement.

Le brexit, "un périple mémorable"

La native d'Eastbourne, dans le Sussex, appelle également ses concitoyens au rassemblent dans ce "périple mémorable" et souhaite un pays "sûr pour nos enfants et petits-enfants", "plus fort" et "plus juste". Et de poursuivre : "Nous voulons tous vivre dans une Grande-Bretagne vraiment mondiale qui sort et construit des relations avec ses vieux amis et ses nouveaux alliés à travers le monde".

À lire aussi
Des scientifiques sur les lieux de l'empoisonnement de Sergueï Skripal, à Salisbury Europe
Grande-Bretagne : la police a trouvé "une petite bouteille" contenant du Novitchok

Pour tenter d'unir son pays morcelé depuis le référendum du 23 juin, la Première ministre veut se concentrer sur l'avenir : "Nous ne devons plus être définis par le vote que nous avons fait lors du référendum, mais par la détermination de faire du résultat un succès". L'activation officielle mercredi de l'article 50 du Traité de Lisbonne ouvre deux années de négociations pour déterminer les conditions de sortie du pays du Vieux Continent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grande-Bretagne Brexit Theresa May
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787862203
Brexit : Theresa May signe la lettre qui active le divorce
Brexit : Theresa May signe la lettre qui active le divorce
Le déclenchement de l'article 50 du Traité de Lisbonne ouvre deux années de négociations pour déterminer les conditions de sortie du pays de l'Union européenne.
https://www.rtl.fr/actu/international/grande-bretagne-theresa-may-signe-la-lettre-qui-va-activer-le-brexit-7787862203
2017-03-29 00:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8ID_VEwiXL6rd9Vc4hXVzg/330v220-2/online/image/2017/0328/7787862208_000-n26ju.jpg