1 min de lecture Glyphosate

Procès du glyphosate : Monsanto condamné à payer 290 millions de dollars à un jardinier

Le géant de l'agrochimie américain a été condamné à payer près de 290 millions de dollars de dommages pour ne pas avoir informé de la dangerosité de son herbicide Roundup, à l'origine du cancer d'un jardinier américain.

Dewayne Johnson au moment du verdict lors du procès contre Monsanto le 10 août 2018
Dewayne Johnson au moment du verdict lors du procès contre Monsanto le 10 août 2018 Crédit : JOSH EDELSON / AFP
Martin Planques
Martin Planques et AFP

Dewayne Johnson, l'homme qui fait trembler Monsanto. Le jury d'un tribunal de San Francisco a condamné vendredi 10 août le géant de l'agrochimie américain à payer près de 290 millions de dollars de dommages pour ne pas avoir informé de la dangerosité de son herbicide Roundup, à l'origine du cancer de ce jardinier américain.  

Les jurés ont déterminé que Monsanto avait agi avec "malveillance" et que son herbicide Roundup, ainsi que sa version professionnelle RangerPro, avaient "considérablement" contribué à la maladie du plaignant, Dewayne Johnson. Ce dernier réclamait plus de 400 millions de dollars, estimant que ces produits avaient entraîné son cancer et que Monsanto avait sciemment caché leur dangerosité.  

Le géant américain a été condamné à 250 millions de dollars de dommages punitifs, assortis de 39,2 millions de dollars d'intérêts compensatoires. Dewayne Johnson est atteint d'un cancer en phase terminale, à l'âge de 46 ans, après avoir vaporisé du Roundup pendant plusieurs années. Père de deux enfants, il a été diagnostiqué il y a deux ans d'un lymphome non-hodgkinien, incurable, qui lui vaut de nombreuses lésions sur le corps.  

À lire aussi
Ségolène Royal au meeting d'Emmanuel Macron lundi 1er mai 2017 environnement
Glyphosate : "La France doit se fixer un objectif zéro pesticide", plaide Ségolène Royal

Monsanto annonce son intention de faire appel

"Le jury a eu tort", a déclaré le vice-président de Monsanto, Scott Partridge à des journalistes devant le tribunal. Un communiqué a rapidement été publié, annonçant l'intention de faire appel en réitérant l'idée que le glyphosate, principe actif du Roundup, ne cause pas le cancer et n'est pas responsable de la maladie du plaignant. 

"Nous ferons appel de la décision et continuerons à défendre vigoureusement ce produit qui bénéficie de 40 ans d'histoire d'une utilisation sans danger et qui continue à être un outil essentiel, efficace et sans danger pour les agriculteurs et autres usagers", ajoute l'entreprise. Selon des médias américains, il existe des milliers de procédures en cours contre Monsanto aux États-Unis, à divers degrés d'avancement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Glyphosate Justice Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794391968
Procès du glyphosate : Monsanto condamné à payer 290 millions de dollars à un jardinier
Procès du glyphosate : Monsanto condamné à payer 290 millions de dollars à un jardinier
Le géant de l'agrochimie américain a été condamné à payer près de 290 millions de dollars de dommages pour ne pas avoir informé de la dangerosité de son herbicide Roundup, à l'origine du cancer d'un jardinier américain.
https://www.rtl.fr/actu/international/glyphosate-monsanto-reconnu-coupable-dans-le-proces-roundup-7794391968
2018-08-11 02:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/n6-db7CEXamdLMRZyZRBrg/330v220-2/online/image/2018/0811/7794391972_dewayne-johnson-au-moment-du-verdict-lors-du-proces-contre-monsanto-le-10-aout-2018.jpg